Foot EuropéenPierre MénèsRéseaux Sociaux

La Juventus un grand club, Pierre Ménès et Simone Rovera se chauffent

La Juventus a encore frappé fort dans le recrutement cet été, ce qui donne un sacré embouteillage en cette dernière partie du mercato.

Plusieurs joueurs sont poussés vers la sortie, y compris des éléments qui pouvaient encore récemment être considérés comme de premier plan. C’est le cas de Blaise Matuidi, désormais remplaçant après les arrivées d’Adrien Rabiot et d’Aaron Ramsey notamment. Le champion du monde a encore un an de contrat, et était régulièrement aligné lors des gros matchs par Allegri. Mais avec l’arrivée de Sarri, la donne a totalement changé, et pour faire en sorte que l’ancien parisien parte plus rapidement, il lui a été expliqué qu’il ne serait pas aligné dans la liste des joueurs disputant la Ligue des Champions cette saison s’il venait à rester. Une révélation de la Gazzetta dello Sport qui a eu le don de faire réagir Pierre Ménès, pour qui la Vieille Dame n’a vraiment pas la classe dans ce dossier.

« L’institution, la classe, tout ça, tout ça. Un vrai grand club, tout ça, tout ça. Consternant », a balancé le consultant de Canal, repris de volée par Simone Rovera. « La Juve aujourd’hui a encore 3 joueurs de trop dans l’effectif en rapport aux places disponibles dans la liste CL. Sarri ne considère pas Matuidi prioritaire dans son jeu. Et il est à vendre. S’il reste, il sera dehors de la liste. Comme Mandzukic et Rugani. Très simple. Tout ça… », a balancé le consultant de la Chaine L’Equipe, qui n’a bien évidemment pas réussi à avoir le dernier mot. « Simple peut être mais pas classe et un manque absolu de respect pour ce que le joueur a donné au club », a déploré Pierre Ménès, pour qui Blaise Matuidi mériterait une meilleure considération de la part de la Juventus.

Bouton retour en haut de la page
Fermer