Foot Européen

MU : Pour Paul Ince, le meilleur c’est Pochettino

A la recherche d’un manager pour la saison prochaine, Manchester United aurait une préférence pour le Néerlandais Erik ten Hag. Mais pour l’ancien Mancunien Paul Ince, le coach du Paris Saint-Germain Mauricio Pochettino serait la meilleure solution.

Compte tenu de ses résultats décevants, l’intérimaire Ralf Rangnick ne conservera pas son poste de manager à Manchester United après la fin de la saison. Le futur consultant du club mancunien laissera la place à l’un des coachs ciblés par la direction. Il pourrait s’agir du Néerlandais Erik Ten Hag, l’entraîneur de l’Ajax Amsterdam qui aurait les faveurs des dirigeants. On parle aussi de Diego Simeone dont la mentalité séduit certains observateurs anglais. Mais pour Paul Ince, Manchester United ferait mieux de miser sur le coach du Paris Saint-Germain Mauricio Pochettino.

« Tout d’abord, je ne sais pas pourquoi Roy Keane et Paul Scholes voudraient Diego Simeone, s’est étonné le consultant dans The United Stand podcast. C’est de la pure folie. Il a fait du bon travail en Espagne et a remporté des titres là-bas. Mais si vous regardez son style de jeu, vous ne voudriez pas voir ça toutes les semaines à Old Trafford. Je ne suis pas certain que son style de jeu corresponde à ce que l’on recherche à Manchester United. C’est de la folie. J’ai toujours été favorable à Mauricio Pochettino depuis le début. »

« Peut-être que s’ils l’avaient nommé il y a deux ou trois ans, on serait en bien meilleure forme qu’aujourd’hui. Tout le monde dit qu’Erik ten Hag est un grand coach, mais quand vous êtes à Manchester United, il ne suffit pas d’entraîner. Il faut gérer les ego, les grands noms, s’assurer qu’ils vont tous dans le même sens et qu’ils ont un objectif commun. Cela nécessite un projet, un plan et une stratégie. Tout le monde doit y adhérer. Ces dernières années, on a déjà vu que si les joueurs n’étaient pas d’accord avec quelque chose, ils peuvent se débarrasser d’un manager », a rappelé Paul Ince, pas du tout refroidi par le parcours de l’Argentin à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page