Foot Européen

Real : Bale viré, les Madrilènes ont la rage !

Double buteur, Gareth Bale a porté le Pays de Galles contre l’Autriche (2-1) en barrages du Mondial 2022. De quoi agacer les observateurs du Real Madrid qui ne reconnaissent pas l’attaquant peu impliqué à la Maison Blanche.

Une fois de plus, Gareth Bale s’est métamorphosé avec sa sélection. Souvent indisponible et décevant lors de ses rares apparitions avec le Real Madrid, l’attaquant en fin de contrat s’est offert un joli doublé contre l’Autriche, dont un magnifique coup franc dans la lucarne. Les observateurs du Real Madrid ont cru rêver en voyant le Gallois réussir de tels exploits, lui qui venait de déclarer forfait pour le Clasico. De quoi agacer le journaliste de Marca Carlos Carpio.

« Le Gallois a fini par devenir un joueur sans gêne qui se moque du Real Madrid depuis longtemps en faisant passer effrontément les matchs de sa sélection avant les intérêts du club, qui lui paye un salaire de millionnaire qu’il ne justifie pas par son rendement, s’est lâché notre confrère madrilène. Hier, il a marqué deux superbes buts, à peine quatre jours après avoir déclaré forfait pour le Clasico, en prétextant des douleurs (au dos) qui ont disparu le lendemain, alors que l’équipe avait besoin de lui avec l’absence de Benzema. »

Et le quotidien As n’est pas plus clément avec l’ancien joueur de Tottenham. « Si Bale jouait chaque semaine avec le Pays de Galles, au lieu d’être ce joueur je-m’en-foutiste au Real, il ne serait pas insensé de le considérer comme un prétendant au Ballon d’Or, a osé le journaliste Carlos Forjanes. (…) Bale a décidé de jouer quasiment l’intégralité du match, même s’il a payé physiquement son inactivité. Il a seulement quitté le terrain à la 92e minute pour recevoir l’ovation. Il a presque fallu le virer du terrain en éteignant les lumières du stade… »

« Je ne le laisserais pas revenir à Madrid »

On constate effectivement une implication différente lorsque Gareth Bale rejoint ses compatriotes. Le fameux slogan « Pays de Galles, golf, Madrid. Dans cet ordre » est bien justifié selon Tomas Roncero, qui conseille au Real de virer son indésirable. « Si j’étais le club, ce serait clair pour moi, a réagi le spécialiste du journal As. Je ne le laisserais pas revenir à Madrid, je l’aurais suspendu, je l’aurais privé de son salaire et je lui aurais exigé un passage un conférence de presse pour présenter ses excuses devant le public de Santiago Bernabéu. » A priori, le président Florentino Pérez a juste hâte de se débarrasser du Gallois cet été.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page