La Chaîne L'Equipe

ASSE : Hugo Guillemet taille le mercato has been de Dupraz

Contrainte de se renforcer avec des moyens limités, l’AS Saint-Etienne se tourne vers des joueurs en manque de rythme. Premier exemple avec la signature de l’ailier Bakary Sako qui s’entraînait avec les Verts depuis quelques semaines. De quoi s’attirer les moqueries du journaliste Hugo Guillemet.

L’AS Saint-Etienne avait sûrement annoncé la couleur à Pascal Dupraz. Avant sa nomination, le nouvel entraîneur des Verts ne pouvait pas ignorer la situation financière du club stéphanois. L’actuelle lanterne rouge de Ligue 1, qui possède quatre points de retard sur le barragiste Metz, n’a qu’une marge de manœuvre très limitée pour renforcer son effectif. C’est pourquoi la direction se tourne vers des joueurs libres ou disponibles en prêt.

Ainsi, le défenseur central Joris Gnagnon va bientôt s’engager avec l’AS Saint-Etienne. Tandis que l’ancien Stéphanois Bakary Sako a déjà officiellement signé jusqu’à la fin de la saison. Mais ce recrutement ne convainc pas du tout le journaliste Hugo Guillemet, surpris de voir Pascal Dupraz cibler des joueurs qui ne sont plus en activité depuis des mois. « Depuis l’arrivée de Pascal Dupraz, on a l’impression qu’avec les pistes de l’AS Saint-Etienne, on est en 2011-2012, s’est moqué le chroniqueur sur le plateau de la chaîne L’Equipe. On a eu Vitorino Hilton, on a Bakary Sako. »

« Après, peut-être que ça va fonctionner, mais prendre des joueurs qui n’ont pas joué depuis des mois, je ne sais pas si c’est la bonne solution pour se sauver, a-t-il prévenu. Il vaudrait mieux faire jouer des jeunes qui sont dans le rythme. Ces joueurs continuaient à s’entraîner. Mais entre s’entraîner et jouer un match… » A priori, ces premières recrues auront besoin de temps pour retrouver la condition physique nécessaire. On pense surtout à Joris Gnagnon, apparemment arrivé dans le Forez avec quelques kilos en trop. Si l’on ajoute l’absence des internationaux africains pendant la CAN, les Verts pourraient vivre un début d’année compliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page