La Chaîne L'Equipe

EdF : Bertrand Latour ferme le chapitre du penaltygate

Alors qu’une sorte de penaltygate était en train de toucher l’équipe de France avant le début de son Euro, Didier Deschamps a mis les choses au clair.

L’imbroglio a commencé lors du premier match de préparation de l’équipe de France contre le Pays de Galles, quand Karim Benzema a pris le ballon pour tirer un penalty… avant de le rater. Une offrande faite par Antoine Griezmann pour le retour de l’attaquant du Real Madrid chez les Bleus. Depuis, Kylian Mbappé s’est immiscé dans la discussion en postulant lui aussi aux penalties. Mais en fait, c’est bien Griezmann qui va garder ce rôle, comme à la Coupe du Monde 2018, quand il avait sorti les Bleus de certaines impasses avec un penalty. Autant dire que l’incertitude ne plane plus en France à propos de ce penaltygate. Parole de Bertrand Latour.

« Si la France a un penalty, ce sera pour Griezmann »

« Le tireur de penalty, ce sera Antoine Griezmann ! Il a été maintenu dans son rôle. Depuis plusieurs jours, il y a des discussions. Mais le staff de l’équipe de France n’a jamais changé d’avis. Quand Griezmann a déclaré qu’il était le tireur de penalty sur le plateau de Téléfoot il y a quelques jours, c’était fait. Une discussion avait eu lieu avant entre Griezmann et le staff, sans le reste du groupe. Donc ceux qui étaient intéressés pour tirer les penalties n’étaient pas au courant, notamment Kylian Mbappé. Mais tout ça est très clair dans l’esprit de Griezmann et de Deschamps, et ce depuis de nombreux jours. Donc si la France a un penalty, ce sera pour Griezmann, sauf s’il ne sent pas évidement. Mais à 0-0, à la 70e, je ne vois pas Griezmann le laisser au petit copain », a lancé le journaliste de La Chaîne L’Equipe, qui sait que Griezmann peut encore avoir des doutes après avoir raté plusieurs de ses derniers penalties.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page