La Chaîne L'Equipe

EdF : Bouna Sarr chez les Bleus ? On ne l’arrête plus

Transféré de l’Olympique de Marseille au Bayern Munich lors du dernier mercato estival, Bouna Sarr rêve toujours de l’équipe de France.

À 28 ans, Bouna Sarr se trouve à un tournant dans sa carrière. Après plusieurs bonnes saisons à l’OM, le latéral droit va découvrir la Bundesliga et la Ligue des Champions avec le Bayern Munich. Recruté contre un chèque de 10 millions d’euros dans les derniers jours du marché des transferts, le natif de Lyon rêve toujours de devenir international. Pas en Guinée ou au Sénégal, d’où il a des origines, mais plutôt en France. C’est en tout cas la volonté de Sarr. « Le Bayern, c’est un club très exposé, champion d’Europe en titre. Ce sera à moi de me montrer sur le terrain, d’être bon avant tout pour prétendre à la sélection nationale en France. Les choses arriveront naturellement par la suite si je travaille bien et que je suis bon », a-t-il lâché lors de sa présentation. Un objectif pas si fou que cela, selon Vikash Dhorasoo.

« Il joue au Bayern, ce n’est pas rien »

« Sarr au Bayern, peut-il désormais rêver des Bleus ? Oui ! Entre le rêve et la réalité, il faudra voir. Au Bayern, il aura de la concurrence, avec Pavard ou Kimmich. Mais le Bayern a quand même versé 10 ME pour le recruter. Ce n’est pas rien. Ça veut dire que le Bayern croit en Bouna Sarr. Il va falloir qu’il trouve un espace de jeu. Il devra jouer suffisamment pour se montrer, dans certains gros matchs aussi, pour que Deschamps puisse le regarder autrement. En plus, ce n’est pas un latéral droit de formation. C’est un ailier reconverti en défenseur. Donc il peut jouer dans une défense à cinq. Si jamais Deschamps reprend le 3-5-2, pourquoi pas. Ça pourrait être bien pour tout le monde. Il a le droit de croire à l’équipe de France. Et il a le droit de faire une déclaration comme celle-ci, car c’est important. Il joue au Bayern, ce n’est pas rien », a lancé le consultant de L’Equipe d’Estelle, qui sait que la concurrence au poste de latéral droit n’est pas folle derrière Pavard et Dubois…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page