La Chaîne L'Equipe

EdF : Le PSG dit non à Mbappé pour les JO, Dave Appadoo applaudit

Alors qu’il se prépare à jouer une demi-finale de Coupe de France contre l’Olympique Lyonnais, Kylian Mbappé vient d’apprendre une mauvaise nouvelle au sein du Paris Saint-Germain…

Ces dernières semaines, le champion du monde clamait haut et fort ses grandes ambitions pour cette nouvelle année. En 2020, l’international français rêve de faire un triplé historique, avec la Ligue des Champions sous le maillot du PSG, puis l’Euro et les JO avec l’équipe de France. Si Mbappé sera partie prenante, et donc maître de son destin, dans les deux premières compétitions, la dernière pourrait bien lui passer sous le nez. Tout simplement parce que le PSG ne souhaite pas que Mbappé participe aux Jeux Olympiques de Tokyo, qui se dérouleront du 22 juillet au 8 août après le championnat d’Europe des Nations. Malgré la pré-sélection de Mbappé sur la liste de Sylvain Ripoll, le PSG a effectivement « adressé un courrier à la FFF pour lui signifier son refus de voir l’attaquant du PSG au Japon cet été », selon L’Équipe. Un choix que Dave Appadoo comprend parfaitement.

Le PSG est ferme avec Mbappé, enfin !

« La question stratégique se pose. Mais on ne peut pas passer notre temps à dire que Paris n’a absolument aucun poids vis-à-vis de ses joueurs, et notamment avec ses stars, et puis, derrière, regretter que le PSG ne déroule pas le tapis rouge à Mbappé. À partir du moment où c’est l’employeur qui paie, et grassement, surtout que le PSG va lui proposer un contrat inédit en France, le PSG est aussi en position de dire : ‘L’enchaînement Euro – JO à l’autre bout du monde, avec le contexte sanitaire que l’on connaît en plus, c’est non !’. Paris n’a déjà pas le droit de lui dire grand-chose, alors je trouve ça bien. Pour le coup, c’est très bien de la part du PSG de montrer, enfin, une forme de fermeté. Et si sa prolongation se joue sur ça ? Je ne crois pas qu’il soit suffisamment idiot pour dire : ‘Le premier qui me dit oui pour les JO, je m’engage avec lui’. Pour moi, c’est juste un levier en plus, mais ce n’est pas déterminant. Si ça se joue sur ça et qu’il se barre à cause du sujet des JO, c’est qu’il se serait barré de toute façon… Ce n’est pas de l’autoritarisme, c’est quelque chose qui se défend », a détaillé, dans L’Équipe d’Estelle, le journaliste, qui sait que Mbappé pourra très bien se rattraper en participant aux JO de 2024… à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page