La Chaîne L'Equipe

EdF : Savanier trop gros pour les Bleus, Jérôme Alonzo est cash

Double buteur contre l’Olympique Lyonnais (2-1) mardi en Ligue 1, Téji Savanier a convaincu de nombreux observateurs qu’il méritait une place en équipe de France. Mais de son côté, Jérôme Alonzo voit un obstacle de taille, ou plutôt de poids.

Si certains joueurs de Ligue 1 éprouvent des difficultés depuis la reprise, ce n’est pas du tout le cas de Téji Savanier. Le milieu de Montpellier, déjà performant contre Nice (3-1) samedi, a récidivé face à l’Olympique Lyonnais trois jours plus tard avec un doublé à la clé. De quoi confirmer le potentiel aperçu ces dernières saisons… et mériter une place en équipe de France ? Beaucoup d’observateurs y croient, à l’image de Jérôme Alonzo.

« Je le trouve excellent, il a des aptitudes rares, pour ne pas dire uniques, c’est un joueur qui me régale, a encensé l’ancien gardien sur La Chaîne L’Equipe. Il a eu des pépins physiques, c’est pour ça qu’il a été freiné. Il pourrait jouer titulaire dans tous les grands clubs français. Même dans l’effectif du PSG, il ne ferait pas tache aujourd’hui. Et pour les Bleus, titulaire, c’est trop juste mais on a bien vu qu’un match se gagnait à 14, 15 ou 16 joueurs. C’est un gars qui peut te faire gagner un match sur un coup de génie, même en Bleu. »

Le « bémol » d’Alonzo

Oui, mais à condition de garder une hygiène de vie parfaite. « Il y a toutefois un bémol sur son métabolisme. On voit bien qu’il a tendance à prendre un petit peu de poids, a souligné le consultant. Ils sont plusieurs dans cas, ce n’est pas péjoratif. En Ligue 1, ça passe largement, il est tellement au-dessus. Mais c’est un vrai facteur pour passer de la Ligue 1 à l’équipe de France, c’est quelque chose d’important. Mais à part ça, c’est un grand oui. » Compte tenu de la concurrence dans l’entrejeu tricolore, Savanier aura du mal à convaincre le sélectionneur Didier Deschamps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page