La Chaîne L'Equipe

FCGB : Benoît Trémoulinas a des doutes sur Gérard Lopez

Mardi soir, King Street et Gérard Lopez ont officiellement trouvé un accord pour la vente des Girondins de Bordeaux.

Le club au scapulaire a trouvé preneur ! Il y a quelques jours encore, l’affaire semblait mal embarquée. Mais Gérard Lopez, avec l’aide d’associés comme Stéphane Martin, a finalement réussi à trouver tous les fonds nécessaires, auprès notamment du bailleur Fortress, pour convaincre King Street de lâcher le FCGB. Si le processus de rachat doit encore être validé par la Métropole de Bordeaux et la DNCG, l’ancien président du LOSC va donc sauver Bordeaux. Malgré tout, des doutes financiers subsistent autour du projet de Lopez… Une inquiétude que Benoît Trémoulinas ne peut pas cacher.

« Pour l’instant, j’ai plein d’interrogations sur Lopez »

« Personne ne sait à Bordeaux. Lopez, c’est quelqu’un qui achète sans avoir les fonds. Est-ce que l’on repart dans un engrenage de fonds d’investissement ? Alors qu’avec King Street et Longuépée, ça a été terrible. Catastrophique pour le club, pour la ville, pour les supporters… Bordeaux a beaucoup souffert de tout ça. Là, dans ce projet, il n’y aura pas Campos pour recruter. Donc je ne sais pas trop où les Girondins vont… Après, c’est une bonne chose que le club soit sauvé, car on parlait quand même d’une relégation en National. Les Girondins sont toujours en L1, ça survit. C’est plutôt la bonne nouvelle. Maintenant, on va voir comment le futur va s’organiser, entre l’entraîneur, le directeur sportif, la cellule de recrutement… Est-ce qu’il y aura des fonds pour le recrutement estival ? Il y en aurait énormément besoin, car le vestiaire est à refaire. Pour l’instant, j’ai plein d’interrogations sur Lopez », a lancé le consultant de La Chaîne L’Equipe, qui sait que son club va au moins repartir sur de meilleures bases, avec le départ des dirigeants actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page