La Chaîne L'Equipe

L1 : Le Covid-19 touche le foot français, demi-tour interdit

Alors que les cas de Covid-19 se multiplient au sein des effectifs des clubs français, la reprise de la Ligue 1, prévue à la fin du mois d’août, pourrait être perturbée.

Ces derniers jours, deux formations de L1 sont particulièrement touchées par le coronavirus : le FC Nantes et le RC Strasbourg. Mardi, le club strasbourgeois a d’ailleurs annoncé quatre nouveaux cas positifs au Covid-19, en plus des cinq du 29 juillet dernier. Les neuf joueurs concernés ont été isolés et placés en quatorzaine dès l’annonce du test positif. Si le problème est le même à Nantes, où il y a huit cas positifs, l’annulation du match amical entre l’OM et le MHSC, prévu initialement ce mercredi au Stade Vélodrome, à cause d’un cas suspect à Montpellier fait trembler tout le football français. Alors que la reprise du championnat est dans un peu plus de deux semaines, il est légitime de se poser des questions par rapport à la suite des évènements. Mais pour Ludovic Obraniak, il est désormais impossible de décaler le retour de la L1, surtout avec les nouveaux Droits TV et l’arrivée de la chaîne Téléfoot de Mediapro.

« On n’est plus en capacité de pouvoir faire l’impasse »

« Faut-il s’inquiéter pour la reprise de la L1 ? On ne peut plus reculer, il faut y aller. Nous, on s’est déjà complètement arrêté… Donc on n’est plus en capacité, que ce soit sportivement et économiquement, de pouvoir faire l’impasse sur le début de la saison. Les autres championnats européens ont terminé en plein Covid. Ils nous ont montré la voie. On a des exemples à suivre. Mais il faut néanmoins avoir de la prudence dans ce qu’on fait. À mon avis, les cas de Covid, il est possible que ça vienne de la fin de la préparation, que les entraîneurs ont laissé quelques jours de repos aux joueurs… Ça aurait été plus prudent de dire aux joueurs de ne pas trop sortir, de faire attention. Tout ça ne tient que sur un fil. Donc il faut être hyper prudent sur les précautions, les distancions, le gel, les tests… Lors de la reprise des étrangers, il y a eu des cas. Ils ont pris les joueurs contaminés, ils les ont isolé pendant 15 jours et puis ils ont refait passer des tests aux autres. Après, le club doit essayer d’utiliser au maximum son effectif. Il peut manquer des titulaires à la reprise, mais c’est un moindre mal. Tout le monde a été handicapé d’une manière ou d’une autre, il faut faire avec », a lancé le consultant de L’Équipe d’Estelle, qui sait que le débat des 5 000 spectateurs dans les stades va vite se reposer, surtout si le football français continue à être touché de la sorte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page