La Chaîne L'Equipe

Mercato : Hugo Guillemet supplie Lloris pour l’image des Bleus

Bientôt en fin de contrat à Tottenham, Hugo Lloris a l’opportunité de revenir en Ligue 1. Le gardien français intéresse l’OGC Nice et le Stade Rennais. Deux destinations à éviter selon le journaliste Hugo Guillemet, qui pense à l’image de l’équipe de France.

Hugo Lloris arrive à un tournant pour sa fin de carrière. A 35 ans, le gardien en fin de contrat à Tottenham aura sans doute l’opportunité de prolonger. Ou de se lancer dans une dernière aventure en Ligue 1 puisque son ancien club de l’OGC Nice et le Stade Rennais souhaitent l’accueillir libre l’été prochain. Une hypothèse excitante pour le journaliste Hugo Guillemet, qui déconseille tout de même à l’international tricolore de choisir l’une de ces formations pour l’image de l’équipe de France.

« Évidemment que ce serait un super coup de projecteur pour la Ligue 1. Moi j’aimerais bien, a d’abord validé le chroniqueur de la chaîne L’Equipe. Mais j’ai envie de lui dire “reste à Tottenham”. Je me rappelle de son transfert en 2012, il est arrivé là-bas, non pas par défaut mais le marché des gardiens était assez complexe et c’était sa seule opportunité pour grandir encore après l’Olympique Lyonnais, parce qu’il était déjà titulaire en équipe de France. Aujourd’hui, ça fait 10 ans qu’il y est, il est devenu une légende du club et de l’équipe de France. »

« Rennes, Nice, pour le gardien des Bleus… »

« Pour tous les arguments qui ont déjà été exposés, c’est-à-dire que Lloris n’est absolument pas en train de régresser, pour moi ça veut dire qu’il doit rester en Premier League. Je n’ai pas envie de le voir à Rennes, a avoué le journaliste. Évidemment, ça me ferait plaisir personnellement de le voir en Ligue 1. Mais Rennes, Nice, pour le gardien des Bleus, pour le capitaine de l’équipe de France… Non, pour moi ce n’est pas suffisant. Tottenham vient de recruter Antonio Conte, il a gagné partout où il est passé donc c’est peut-être l’occasion pour Lloris de gagner des titres en club. » Le champion du monde sollicitera peut-être l’avis de son sélectionneur Didier Deschamps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page