La Chaîne L'Equipe

Mercato : Rabiot tue sa carrière à la Juventus ? Carine Galli dit non

En début de semaine, Adrien Rabiot a énormément fait parler de lui à la Juventus. Accusé de faire grève, le milieu de terrain français est finalement rentré à Turin.

Après avoir quitté le Sud de la France pour retourner en Italie mercredi, Adrien Rabiot va maintenant devoir rester pendant quatorze jours à l’isolement. Ce qui signifie donc que le joueur de 25 ans ne sera pas présent à la reprise de l’entraînement de la Juve lundi, en sachant qu’il sera d’ailleurs l’un des derniers à pointer au Juventus Training Center. Une attitude désinvolte qui agace la Vieille Dame. Mais il faut savoir que Rabiot n’a pas agi par hasard. Si l’international français ne s’est pas mis à la faute, il a quand même voulu faire passer un message à sa direction. Pas à propos de la baisse de son salaire provoquée par la crise sanitaire du Covid-19, mais plutôt à cause de l’attitude de ses dirigeants. En effet, la Juve ferait tout son possible pour exfiltrer Rabiot lors du prochain mercato, en le proposant comme monnaie d’échange. Preuve que le club turinois ne veut déjà plus entendre parler de Rabiot, un an seulement après son arrivée. De quoi plomber sa carrière ? Carine Galli ne va pas jusque-là.

« On ne peut pas être déçu de sa carrière… »

« La carrière de Rabiot est-elle finie ? C’est un peu exagéré… Des joueurs qui ne réussissent pas à la Juve, notamment des Français, il y en a eu beaucoup. Pour d’autres raisons évidemment, mais c’est déjà arrivé. On ne peut pas condamner toute la carrière de Rabiot alors qu’il est encore très jeune. Il y aura forcément des clubs qui voudront le relancer. Sa carrière n’est pas finie. Il ne s’est pas battu avec son entraîneur. Que Rabiot soit un cas problématique, oui. Mais c’est exagéré de dire que sa carrière est finie… Au pire, la Juve va le laisser un moment au placard, et après il aura de nouveau sa chance. Rabiot n’est pas un gâchis. Il était destiné à une très grande carrière, entre les grands clubs et l’équipe de France, mais il jouera au moins toujours dans des clubs intermédiaires. On ne peut pas être déçu de sa carrière… », a lancé la chroniqueuse de La Chaîne L’Équipe, qui sait que Rabiot n’a pas été proposé dans n’importe quel club, puisque la presse parle de Chelsea, du Barça ou de Manchester United. Sauf qu’une potentielle porte de sortie sera difficile à trouver pour Rabiot, sachant qu’il dispose d’un énorme contrat jusqu’en 2024, assorti d’un salaire mensuel de sept millions d’euros…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer