La Chaîne L'EquipeLigue 1OLTV

OL-ASSE : Avec Ennjimi au sifflet, Lyon n’aurait jamais gagné

Vainqueur in-extremis du 118ème derby de l’histoire grâce à un but de Moussa Dembélé dans les arrêts de jeu, l’Olympique Lyonnais a notamment bénéficié d’un penalty généreux pour égaliser et aurait dû être plus rapidement mené au score selon Said Ennjimi.

« Actuellement, il faut tout siffler et ensuite vérifier à la VAR. »

L’ancien arbitre était invité sur le plateau de L’Équipe du Soir et selon lui, Saint-Étienne peut se sentir lésé : « Oui, il y a faute de Denayer sur Khazri et donc oui il y a penalty pour Saint-Étienne, l’arbitre est bien placé. Concernant le penalty pour Lyon, il est à mon sens injustifié, car il y a plusieurs critères à prendre en compte en ce qui concerne le bras. D’abord si la surface du corps a été agrandie et ensuite il faut tenir compte de la distance de jeu entre le frappeur et celui qui touche le ballon de la main. Et manifestement dans le cas de Perrin, ces deux critères n’y sont pas. Le plus important, c’est que Benoit Bastien aurait peut-être dû regarder les images par lui-même pour se faire une opinion plutôt que d’écouter les gens de la VAR qui ne lui ont rien dit (sic) C’est là où le bât blesse, il n’a pas pris le temps de vérifier (…) Mais bon sur la main, à partir du moment où la VAR n’a pas vu une erreur manifeste, ils n’ont rien dit. Actuellement, il faut tout siffler et ensuite vérifier à la VAR, » a expliqué le désormais consultant qui, s’il avait officié, aurait pris des décisions opposées à son homologue Benoît Bastien.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page