La Chaîne L'Equipe

OL : Aulas est soutenu par les autres présidents de L1, enfin !

Seul contre tous il y a encore quelques jours du côté de l’OL, Jean-Michel Aulas est désormais soutenu par plusieurs de ses collègues présidents de Ligue 1.

Plus d’un mois après l’arrêt définitif de la saison 2019-2020 de Ligue 1, les présidents de clubs comprennent enfin que le football français a fait une erreur. Sachant que tous les autres grands championnats européens ont repris ou vont reprendre d’ici au 20 juin prochain, la L1, elle, va rester sur le carreau. Ce qui va entraîner une perte financière d’au moins 500 millions d’euros. Pour éviter ce KO-là, Jean-Michel Aulas se bat depuis plusieurs semaines pour que le championnat reprenne. Seul dans son monde, le président de l’OL est maintenant suivi par tous ses collègues ou presque. Puisque depuis le week-end dernier, JMA a notamment reçu le soutien de Bernard Caïazzo (ASSE), Gérard Lopez (LOSC) ou Waldemar Kita (FC Nantes), qui ont eux aussi chargé le gouvernement et la Ligue. Ce qui montre donc que la côte d’Aulas remonte en flèche en France, d’après les dires de Pierre Nigay.

Aulas ? « Les autres présidents le suivent »

« Les présidents de L1 basculent-ils du côté d’Aulas ? Un petit peu quand même. Ces dernières semaines, j’ai souvent défendu Aulas. Pour dire que son combat, qu’il était le seul à mener, est légitime, même si la décision me paraît irrévocable. Aujourd’hui, il est utile de constater que les autres présidents le suivent. Le président de Rennes chez RTL, puis Caïazzo, le président de Saint-Etienne, le club ennemi de Lyon. Ils vont un peu dans son sens. Tout le monde est en train de se rendre compte que les déclarations d’Aulas début mai n’étaient pas complètement incongrues. La décision a été prise trop tôt. Aulas a été le premier à le dire. Et j’entends de plus en plus de voix qui sont en train de dire la même chose que lui. Après, le championnat ne reprendra pas, c’est acquis. De toute façon, à partir du moment où il n’y avait plus de diffuseurs, le championnat ne pouvait pas reprendre… », a lancé le chroniqueur de L’Équipe du Soir, pour qui Canal+ et beIN Sports ont aussi une part de responsabilité dans la crise actuelle du football français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer