La Chaîne L'Equipe

OL : Johan Micoud tente de rassurer Bosz

Toujours éloigné des objectifs fixés par sa direction, Peter Bosz a reçu un nouveau coup de pression de la part du président Jean-Michel Aulas. Rien de très alarmant selon Johan Micoud, qui ne sent pas l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais si menacé. Du moins pas à court terme.

Dans une récente sortie médiatique, le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas annonçait une mise au point prévue à la fin du mois de février. Un ultimatum rappelé mercredi sur les ondes d’Europe 1, avec un coup de pression supplémentaire pour son entraîneur. « Peter Bosz, c’est costaud. Mais il n’y a pas de résultat à la hauteur, a regretté le dirigeant. On a dit “on continue” jusqu’à fin février pour voir ce que cela donne mais dans mon esprit, on ne va pas se mettre en danger. (…) On ne sera pas idiots. » Le patron de l’OL, qui a ajouté qu’il pensait toujours à Laurent Blanc, pourrait-il licencier son coach avant la date annoncée ?

Pour le consultant Johan Micoud, Peter Bosz n’aura pas de mauvaise surprise. « Si le président Aulas pensait que c’était fini, il l’aurait viré immédiatement, a estimé le chroniqueur de la chaîne L’Equipe. Je pense qu’il apprécie vraiment Bosz. Je ne suis pas en interne mais ce que je ressens par rapport à sa façon de parler, c’est qu’il l’apprécie vraiment. Mais force est de constater que les résultats ne sont pas là. Donc c’est aussi un moyen de présenter ça à tes joueurs. C’est pour dire : “Les gars, si vous ne faites pas l’effort, je pense que je vais être obligé de me séparer du coach.” Et si les joueurs veulent continuer avec lui, je pense qu’il y a un vrai espoir. Et s’il donne la deadline de février, je pense que ce sera pour février. » En attendant, le technicien n’a plus le droit à l’erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page