La Chaîne L'Equipe

OL : L’élection de Labrune le confirme, Aulas n’a plus aucun pouvoir

Alors que son concurrent Michel Denisot partait favori, Vincent Labrune a été élu président de la Ligue de Football Professionnel. Un nouveau coup dur pour le président lyonnais Jean-Michel Aulas.

On peut parler d’une défaite pour Jean-Michel Aulas. Ce jeudi, Vincent Labrune a remporté les élections présidentielles de la Ligue de Football Professionnel au détriment de Michel Denisot, le candidat qui avait notamment le soutien du président de l’Olympique Lyonnais. En effet, le dirigeant rhodanien, comme son homologue parisien Nasser Al-Khelaïfi, souhaite révolutionner l’instance et créer une société commerciale. Apparemment, les autres patrons de L1 ne l’ont pas suivi, comme lorsqu’ils s’étaient prononcés pour un classement défavorable aux Gones après l’arrêt définitif de la saison dernière. Pour Sébastien Tarrago, c’est bien la confirmation que JMA n’a plus la même influence dans le foot français.

Aulas ne fait plus peur

« Ce qu’on peut constater, c’est que tout ce qui s’est passé depuis quelques mois dans le football français est défavorable à Jean-Michel Aulas, a souligné le journaliste sur La Chaîne L’Equipe. Très clairement, aujourd’hui, il n’arrive plus à peser comme il pesait avant et à fédérer autour de lui les autres présidents de club. En gros, il a perdu de sa prédominance et de la peur qu’il pouvait inspirer. Pour lui, ce sont quand même des tournants importants qui se passent depuis quelques mois. S’il est resté à la Fédération Française de Football, ce n’est pas non plus par hasard, c’est parce qu’il avait peur de ne pas être élu au conseil d’administration de la Ligue. Cela aurait été un autre camouflet. » Encore un tacle en provenance de L’Equipe pour Aulas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page