La Chaîne L'Equipe

OL : Lyon ne progresse pas, Grégory Schneider plaint Bosz

Vendredi soir, en ouverture de la quatrième journée de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a lancé sa saison en remportant sa première victoire sur la pelouse du FC Nantes (1-0).

Suite à un début de saison assez catastrophique, avec une déroute à Angers (0-3) et des nuls contre Brest (1-1) et Clermont (3-3), le club rhodanien a enfin passé la marche avant. Même si Lyon a souffert, entre les multiples arrêts décisifs de Lopes et le carton rouge subi par Da Silva à un quart d’heure de la fin du match, l’équipe de Peter Bosz a quand même réussi à garder l’essentiel à Nantes : la victoire. Grâce à un nouveau but de Moussa Dembélé, bien aidé par Lucas Paqueta, les Gones sont donc remontés au classement. Avec cinq points en quatre journées, ils sont provisoirement au pied du Top 5. Malgré tout, ce premier succès de la saison n’est pas vraiment rassurant, comme l’explique Grégory Schneider.

« C’est comme si l’entraîneur se battait contre la culture du club »

« C’est une victoire flatteuse pour l’OL. Si Lyon est dans une configuration de fin de saison, cette victoire 1-0 que tu vas chercher avec les dents, ça passe. Mais là, on est en début de saison. À l’OL, on attend des progrès dans le jeu. On doit voir des circuits de passes. Mais avec Bosz, ils n’ont pas avancé d’un pet. Je suis peut-être sévère, mais je n’ai pas vu beaucoup plus de courses offensives que d’habitude. Toko Ekambi passe à côté de son match. La victoire tourne sur un exploit personnel de Paqueta, et Dembélé qui marque derrière. On n’a pas vu Lyon meilleur face à Nantes que contre Clermont la semaine dernière. Bosz reproche aux joueurs de ne pas assez courir. Là, on a l’impression qu’il y a quand même un déficit de courses… Il y a aussi un manque d’engagement vers l’avant. Guimaraes, Thiago Mendes, Aouar, Dembélé, Slimani… Ils n’ont pas ces qualités-là. Cette équipe manque d’ampleur. Il manque une dynamique. C’est comme si l’entraîneur se battait contre la culture du club », a balancé le chroniqueur de L’Equipe du Soir, qui pense donc que la greffe avec Peter Bosz ne prendra jamais réellement du côté de Lyon…

2 commentaires

  1. Grégory Schneider et son “sourire ” ! le ” négatif ” du PAF , toujours à critiquer le foot Français pour en dire le contraire d’ici quelques semaines je suppose !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page