La Chaîne L'Equipe

OL : Une réponse à Bosz, Grégory Schneider soupçonne Paqueta

Sanctionné pour son retard à la causerie d’avant-match, Lucas Paqueta n’était pas titulaire lors du match d’Europa League contre le Sparta Prague (4-3) jeudi. Le milieu de l’Olympique Lyonnais n’a pas dû apprécier. Ce qui pourrait expliquer sa célébration après son but inscrit en deuxième période.

Attendu dans le onze de départ, Lucas Paqueta n’était que remplaçant contre le Sparta Prague. Pour l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais Peter Bosz, ce n’était pas une volonté de le ménager. Il s’agissait plutôt d’une sanction pour le milieu de terrain, arrivé en retard à la causerie d’avant-match. Rien de grave puisque le Brésilien est entré en jeu à la mi-temps, avant d’illuminer la deuxième période et d’inscrire un but qu’il a célébré en enlevant son maillot. Pour Grégory Schneider, ce geste n’est peut-être pas anodin.

« Il y a un petit truc qui m’a interpellé, quand il enlève son maillot. Parce que quand il met le troisième but et qu’il enlève son maillot, il sait qu’il va prendre un carton jaune et ça ne lui ressemble pas, a réagi le journaliste sur la chaîne L’Equipe. Moi, j’ai eu l’impression que c’était une protestation ou un clin d’oeil par rapport à ça. Parce que, effectivement, il arrive et il détruit tout. Il y a peut-être de la frustration. De toute façon, même au début du match, on voit qu’il n’est pas content. Mais quand il a enlevé son maillot, j’ai eu l’impression, et c’est à lui de le dire, que c’était un geste envers son coach sur cette décision. »

Quoi qu’il en soit, le choix de Peter Bosz a été validé par Juninho. « Honnêtement, je préfère perdre 5-0 que prendre certaines décisions qui vont contre nos valeurs, a approuvé le directeur sportif sur Canal+ Sport. On a des valeurs. Ce n’est pas qu’on veuille être meilleurs que les autres mais on décide de nos valeurs ensemble. J’ai déjà discuté avec l’agent de Paqueta aussi. Malheureusement, il n’y a pas le choix. C’est décidé avant. On ne sait pas pourquoi il est arrivé en retard mais la porte était déjà fermée. À partir du moment où le coach démarre la causerie et que le joueur n’est pas rentré, il sait que quelque chose va se passer. » Après la victoire, l’OL devrait vite tourner la page.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page