La Chaîne L'EquipeOMTV

OM : Balotelli sauveur de Garcia et Eyraud, Didier Roustan s’emballe !

Recruté au cours du mercato d’hiver après sa rupture de contrat avec l’OGC Nice, Mario Balotelli a permis à son nouveau club, l’Olympique de Marseille, d’oublier son marasme du début de saison. Désormais quatrième de Ligue 1 à cinq points de l’OL, le club marseillais est plus que jamais dans la course au podium grâce, en partie, à son attaquant italien.

L’arrivée de Balotelli a éclipsé la fronde contre l’entraîneur et les dirigeants

Sur le plateau de L’Équipe du Soir, Didier Roustan s’est livré à une analyse concernant la stratégie de l’OM pour calmer la colère des supporters, notamment envers le coach : « Il était capital, d’ailleurs Garcia en a fait une affaire personnelle et il a mis le paquet là-dessus, il s’en est occupé et peu importe si ça grogne par-ci par-là, d’avoir Balotelli pour deux raisons :  1, pour qu’il soit quand même efficace et pour l’instant, il l’est. Et 2, au moment de la plus grande tempête ces derniers temps, si tu veux, l’art de la guerre en ces circonstances, quand tu as une armée qui est trop forte devant toi, il faut diviser cette armée. Dans les gens qui supportaient plus Garcia et Jacques-Henri Eyraud, il y avait cette partie-là, il fallait donc attaquer sur ceux que tu pouvais retourner et après les autres et ainsi de suite à condition que Balotelli soit bon. Pourquoi ? Parce qu’en faisant venir Balotelli, au moment où les gens se polarisent sur Garcia et JHE, dans les bars marseillais, les gens vont aussi dire : « Putain, Balotelli tu as vu, c’est une bonne chose, pas une bonne chose ? » Donc tu oublies le reste et c’est tant mieux. Vous avez remarqué que Balotelli quand il marque le but qui ne sert à rien contre Lille, cette défaite catastrophique devant un concurrent au podium et qui te met définitivement à la cave, et ben finalement ce but de Balotelli a calmé une grande partie des gens et après avec ses autres buts, tu as commencé à gagner des autres matchs et encore des autres. Et aujourd’hui tu as 56000 spectateurs qui ont déjà oublié un truc d’il y a un mois alors que c’est le même entraîneur et le même président grâce à tout cela et c’est pour cela que je dis que c’est déjà une réussite, » a déclaré le journaliste qui semble déjà conquis par le coup de poker des dirigeants phocéen après un mois de février plus qu’encourageant (4 victoires, 1 nul, 1 défaite).

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page