La Chaîne L'Equipe

OM : Bertrand Latour et Hervé Penot donnent raison à Longoria

Dans une longue lettre publiée sur le site internet de l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria a tenu à mettre une petite pression sur ses supporters en vue du Classique de dimanche contre le PSG au Stade Vélodrome.

Pablo Longoria le sait, son club phocéen est sous la menace d’un retrait de point avec sursis depuis les débordements survenus avec les supporters marseillais lors d’Angers-OM en septembre dernier. Par conséquent, et pour éviter de plus lourdes sanctions de la part de la commission de discipline de la LFP, le président de Marseille a donc préféré prévenir que guérir en envoyant un message à ses supporters avant le Classique contre le PSG dimanche au Vélodrome.

« S’il devait arriver le moindre incident, nous pourrions être très sévèrement sanctionnés »

« Ce dimanche, nous allons encore vivre un très grand moment d’émotion et j’espère aussi un grand moment de football. Malheureusement, ce début de saison a aussi été marqué par des incidents qui ternissent l’image du football un peu partout en France. Je sais que beaucoup d’observateurs auront les yeux rivés sur vous, sur nous. Ce match est donc l’occasion de montrer au monde entier à quel point notre stade est beau, à quel point vos tifos et vos chants peuvent sublimer ces instants. Nous pouvons vivre une grande fête de football. Vous allez pouvoir jouer le rôle du 12e homme, cela peut transcender l’équipe, cela lui permet de jouer avec le cœur et d’espérer un résultat favorable. Je veux tout faire pour que cet instant reste un instant de football et rien qu’un instant de football. Tout le monde nous a prévenus. S’il devait arriver le moindre incident, nous pourrions être très sévèrement sanctionnés. La semaine dernière une simple boulette de papier jetée sur le terrain a incité l’arbitre à faire arrêter la rencontre. Dimanche prochain, l’arbitre n’hésitera pas à être tout aussi intransigeant à notre égard. Habitués des virages Nord et Sud, des tribunes Ganay et Jean Bouin, je vous demande à tous et sans distinction de tout faire pour convaincre et inciter vos adhérents, vos amis, vos collègues à participer de la plus belle des manières à ces instants », a détaillé Longoria dans un communiqué de l’OM.

« Cette lettre est de bon ton »

Si certains suiveurs de la L1 trouvent que cette sortie médiatique est inutile, d’autres pensent que Longoria fait parfaitement son travail avec cette lettre. C’est notamment l’avis de Bertrand Latour. « C’est lucide de sa part d’avoir quelques craintes. Cette lettre est de bon ton, elle n’est pas grotesque du tout. Elle va dans le bon sens. Est-ce qu’elle suffira pour éviter les débordements ? On verra… Mais au moins, elle a le mérite d’être faite et d’être assumée. Vu qu’il a une bonne cote de popularité en ce moment, le président de l’OM est audible, donc les ultras vont peut-être l’écouter et respecter les consignes », a lancé le chroniqueur de L’Equipe du Soir, qui est suivi par Hervé Penot. 

« C’est pas mal d’essayer de faire quelque chose avant le match. Ça peut paraître maladroit, on peut se dire que ça n’aura pas de poids car on ne contrôle pas les supporters. Mais en tout cas, Longoria essaye. Il veut que ce OM-PSG se joue dans un climat apaisé. Je trouve que ce n’est pas bête d’envoyer une lettre aux supporters. Il dit : “On est tous ensemble, mais si vous débordez, ça pourrait avoir des conséquences néfastes sur le club”. C’est bien », a expliqué le journaliste, qui sait que l’OM fera tout pour éviter les incidents, avec notamment la mise en place de filets amovibles pour éviter les jets de projectiles sur les joueurs parisiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page