La Chaîne L'Equipe

OM : Didier Roustan tape sur Thauvin et Payet pour défendre Milik

Débarqué dans le cadre d’un prêt avec option d’achat lors du dernier mercato hivernal, Arkadiusz Milik met déjà tout le monde d’accord à l’Olympique de Marseille.

Avant qu’il prenne la présidence du club phocéen en lieu et place de Jacques-Henri Eyraud, Pablo Longoria avait marqué les esprits en recrutant Milik en janvier dernier. Si l’international polonais a connu un départ mitigé à cause d’une blessure musculaire, qui l’a éloigné des terrains de L1 pendant plus de trois semaines, le joueur de 27 ans a fait son retour lors de l’Olympico contre l’OL dimanche (1-1). Avec une certaine réussite, vu que c’est lui qui a offert un point à Marseille en transformant son penalty avant la mi-temps. Avec ce deuxième but en deux matchs, Milik prouve qu’il a la carrure pour devenir le fameux « grand attaquant » de l’OM. Malgré tout, l’ancien buteur du Napoli a quand même essuyé quelques critiques dans l’après-match.

« Milik, ça n’a rien à voir avec Benedetto »

Un retour plutôt négatif que Didier Roustan ne valide pas. « Milik, je ne vois pas comment il peut faire mieux que ça par rapport à ce qu’on lui propose. Il est là, il pèse sur la défense adverse. Il marque un penalty. Milik, ça n’a rien à voir avec Benedetto. Mais avant de critiquer Milik, il faut parler de Thauvin et Payet, qui sont clairement insuffisants. En plus, Milik revenait de blessure, il n’avait pas joué pendant six mois à Naples. Là, il lui manque des ballons dans la surface et des joueurs autour de lui… », a lâché, dans L’Equipe du Soir, le journaliste, qui pense que Milik va monter en puissance au fil des matchs. Avec l’objectif d’amener l’OM en Coupe d’Europe sous les ordres de Jorge Sampaoli en fin de saison…

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page