La Chaîne L'Equipe

OM : Lihadji en est la preuve, l’OL surclasse Marseille

Confronté à de sérieux problèmes financiers, l’Olympique de Marseille devra sans doute s’appuyer davantage sur ses jeunes. Ce qui n’est pas le point fort des Marseillais.

Dans le viseur de l’UEFA et encore affaibli par la crise sanitaire, l’Olympique de Marseille aurait bien besoin d’un ou plusieurs jeunes talents sortis de son centre de formation. Une promesse comme l’ailier Isaac Lihadji par exemple. Mais on le sait, le minot arrive à la fin de son contrat aspirant et ne compte pas passer pro du côté de la cité phocéenne. D’où les critiques subies ces derniers mois. Mais avec du recul, Bertrand Latour constate que Lihadji avait raison de quitter un club dont les compétences n’atteignent pas celles de l’Olympique Lyonnais avec les jeunes.

« Ce débat sur les finances de Marseille et sur la compétitivité sportive me permet de mettre en évidence ce qui avait été dit sur le feuilleton Lihadji. On lui a reproché d’être parti de l’OM pour l’argent. On a dit que Zubizarreta avait échoué à le faire signer à l’OM, a rappelé le journaliste sur La Chaîne L’Equipe. Ceux qui ont dit que Lihadji était un mercenaire, là il faudrait qu’il y ait une petite mise au point. Parce qu’en fait, c’est lui qui a fait le bon choix. Il a senti que ça commençait à tourner au vinaigre à l’OM. »

L’OM ne parvient pas à imiter l’OL

« Il faisait partie des joueurs sur lesquels l’OM pouvait s’appuyer parce que c’est un jeune, formé à l’OM… Lyon, au moment où ils avaient beaucoup moins d’argent pendant la construction du grand stade, c’est à ce moment-là qu’ils ont eu beaucoup de jeunes sur lesquels ils se sont appuyés : Lacazette, Tolisso… Marseille est dans la même situation pour des raisons différentes, et ils de bons jeunes, même s’il n’y en a pas beaucoup, et ils n’arrivent pas à les conserver », a regretté Bertrand Latour, dont la sortie devrait ravir le président lyonnais Jean-Michel Aulas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer