La Chaîne L'Equipe

OM : Longoria et sa lettre, Grégory Schneider n’est pas dupe

L’Olympique de Marseille aura fort à faire ce dimanche soir au Stade Vélodrome contre le Paris Saint-Germain. Les Phocéens comptent bien mettre fin à 10 ans sans victoire dans leur antre.

L’OM sait qu’il devra faire un match presque parfait pour venir à bout du Paris Saint-Germain ce dimanche soir lors du Classique. Les hommes de Jorge Sampaoli ont pourtant joué ce jeudi soir contre la Lazio en Europa League, et auront donc moins de temps de récupération que les Franciliens, qui évoluaient eux mardi soir face à Leipzig en Ligue des champions. Mais l’Olympique de Marseille pourra toujours se rassurer en se disant qu’il pourra compter sur le soutien de son public. Le Stade Vélodrome sera en effet à guichets fermés et s’annonce très bruyant voire hostile à l’encontre des joueurs du Paris Saint-Germain. Pablo Longoria a prévenu dans une lettre adressée à ses supporters ces dernières heures qu’aucun débordement ne sera admis. Une lettre et une manière de faire qui ne plaisent d’ailleurs pas du tout à Grégory Schneider.

Grégory Schneider voit clair dans le jeu de Longoria

Sur le plateau de La Chaine L’Equipe, le journaliste a en effet donné son avis sur le sujet. « Ce qu’il fait avec cette lettre, c’est qu’il prépare la commission de discipline qui suivra en cas de malheur. Cela s’appelle une circonstance atténuante et dans tous les clubs, ils le savent, comme ça il pourra les influencer. C’est la vraie mécanique du football pour éviter limiter de faire grimper la cuenta. A un moment donné, j’ai vu des gens le faire, j’ai vu les Nancéiens le faire, j’ai vu des Corses le faire… », a notamment indiqué Grégory Schneider, pas dupe concernant la stratégie politique de Pablo Longoria sur ce coup-là. En espérant néanmoins que le président de l’OM soit écouté et qu’aucun débordement ne soit déploré ce dimanche soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page