La Chaîne L'Equipe

OM : Ludovic Obraniak salue le coup de maître de Sampaoli

L’Olympique de Marseille a fait fort ce week-end en allant battre le RC Lens en Ligue 1. La prestation collective des joueurs de Jorge Sampaoli a impressionné.

L’OM était attendu au tournant contre le RC Lens samedi soir. Les Phocéens n’ont pas déçu et ont pris le dessus sur des Nordistes dépassés par le collectif de Jorge Sampaoli. Un Jorge Sampaoli qui a parfaitement su gérer la bataille tactique imposée par Franck Haise. Ce succès largement mérité de l’Olympique de Marseille à Lens en a impressionné plus d’un parmi les fans et observateurs. Pour Ludovic Obraniak, la performance des Phocéens n’est pas à minimiser et ces derniers paraissent mieux armés que Nice (2e) pour s’installer comme dauphins du Paris Saint-Germain en Ligue 1 à l’issue de la saison.

Ludovic Obraniak impressionné par la prestation marseillaise à Lens

Sur le plateau de La Chaine L’Equipe, le consultant n’a pas tari d’éloges sur la prestation phocéenne en terres lensoises. “On peut dire ce qu’on veut, même si Lens est légèrement en perte de vitesse depuis le début de la seconde partie de saison, mais aller jouer à Lens, je peux vous dire que c’est une tannée. Si on n’a pas vu Fofana pour moi, c’est plus Marseille qui a réussi à l’annihiler tactiquement plutôt que Fofana qui était rincé. Je trouve qu’il y a une science tactique dans l’approche de ce match qui a été vraiment déterminante pour la gagne”, a notamment indiqué Ludovic Obraniak, qui estime les Phocéens lancés vers le podium en cette seconde partie de saison en Ligue 1. Lors de la prochaine journée de championnat, les hommes de Jorge Sampaoli recevront Angers dans un Stade Vélodrome qui devrait avoir retrouvé tout son public avec la fin des jauges. Cela ne sera pas de trop pour pousser un OM pas toujours régulier à domicile.

Un commentaire

  1. Salut Ludovic
    Pour une fois tu vois juste, l’OM a bien joué.
    Mais à l’inverse j’ai entendu tes commentaires quand l’OM a été nul de chez nul et tu les trouvais bons…
    C’est à ces avis contradictoires que l’on reconnait les bons journalistes/reporters impartiaux et les inconditionnels fanatiques d’une équipe.
    Cela se corrige…
    Salut, Claude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page