La Chaîne L'Equipe

OM : Paul Aldridge débarque, c’est la faute de Zubizarreta

Depuis deux jours, la signature de Paul Aldridge à l’Olympique de Marseille, principalement pour vendre des joueurs en Angleterre, alimente les débats.

Il faut dire qu’il n’est pas banal de voir un club embaucher un conseiller spécial dont la mission n°1 sera de vendre des joueurs dans un championnat bien identifié, à savoir la Premier League. Dans les colonnes de L’Equipe mercredi, Jacques-Henri Eyraud précisait bien qu’il ne s’agissait pas d’un second directeur sportif, mais bien d’un conseiller au carnet d’adresse extrêmement fourni en Angleterre. Une arrivée qui n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle selon Bertrand Latour, lequel rappel que si Andoni Zubizarreta était parvenu à se montrer plus habile au rayon des départs, Paul Aldridge n’aurait jamais été sollicité par l’OM.

Bertrand Latour comprend le choix du club

« Un deuxième directeur sportif à l’OM, est-ce compréhensible ? Ce n’est pas vraiment un deuxième directeur sportif, Paul Aldridge est là uniquement pour vendre des joueurs. Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt ont sans doute vu, comme moi, le tableau des transferts de l’Olympique de Marseille de ces dernières années. Andoni Zubizarreta est incapable de vendre un joueur. Vous pouvez reprendre les dernières ventes de Marseille, de Zambo-Anguissa à Luiz Gustavo, ce sont toujours des transferts initiés par les agents ou des intermédiaires. Il fallait remédier à ça, donc il l’a fait, n’en déplaise à Villas-Boas » a confessé le consultant de La Chaîne L’Equipe. En résumé, c’est parce que Zubizarreta affiche de grosses lacunes que l’OM a été contraint d’employer Aldridge selon l’ancien journaliste de RTL.

Bouton retour en haut de la page
Fermer