La Chaîne L'Equipe

OM : Slimani à Marseille, la grosse boulette du mercato

Seulement prêté par Leicester City à l’AS Monaco, Islam Slimani sera disponible sur le marché des transferts cet été. Une occasion dont l’Olympique de Marseille voudrait profiter.

Comme révélé par A Bola cette semaine, Leicester City ne compte pas réintégrer Islam Slimani suite à son prêt à Monaco. L’attaquant de 31 ans réalise pourtant une bonne saison, lui qui totalise 9 buts et 8 passes décisives en Ligue 1. Suffisant pour intéresser l’Olympique de Marseille en vue du prochain mercato. Reste à savoir si l’international algérien, dont le prix est annoncé à 10 M€, représente une bonne affaire pour le club phocéen. Interrogé sur ce dossier, Bertrand Latour s’est montré catégorique.

« Slimani, la recrue idéale pour l’OM ? Je vais répondre non pour deux raisons. La première, c’est que je ne suis pas sûr que Marseille dispose de 10 M€ à mettre sur un joueur, a expliqué le journaliste sur La Chaîne L’Equipe. Et la deuxième chose, c’est qu’indépendamment de toutes les qualités footballistiques de Slimani, et sa saison à Monaco montre qu’il en a beaucoup, je l’aime bien, mais il faut que Marseille, et c’est le système qui est en train de le mener à sa perte, arrête d’investir sur des joueurs sur lesquels il ne pourra pas faire de plus-value dans la mesure où les ressources du club ne sont pas illimitées. »

Priorité à la jeunesse

« Donc 10 M€, ou une autre somme d’argent s’ils en ont les moyens, il faut plutôt les mettre sur un joueur jeune qu’ils pourront ensuite revendre. Je ne suis pas fan du trading mais Marseille cherche des deniers. Donc ce n’est pas en mettant de l’argent sur un joueur qui approche de la fin de carrière… Ce n’est pas ce qu’il faut faire », a prévenu Bertrand Latour, qui constate que les Dimitri Payet (33 ans), Steve Mandanda (35 ans), Kevin Strootman (30 ans) et Dario Benedetto (29 ans) ne valent plus grand-chose sur le marché des transferts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer