La Chaîne L'Equipe

OM : Villas-Boas qui reste sans prolonger ? Bertrand Latour dit non

Plus d’une semaine après l’officialisation du départ d’Andoni Zubizarreta, André Villas-Boas est toujours installé sur le banc de touche de l’Olympique de Marseille.

Pour combien de temps encore ? Personne ne le sait, même pas l’entraîneur portugais. Retourné dans son pays avec sa famille, le coach de 42 ans continue de réfléchir. Après avoir refusé une prolongation de contrat jusqu’en 2023, proposée par Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt en début de semaine, AVB se retrouve face à un dilemme. Et selon RMC, la dernière tendance serait qu’il reste sans prolonger son bail courant jusqu’à la fin de la saison prochaine. Partant de base et réfractaire à l’idée de prolonger depuis la mise à l’écart de son directeur sportif espagnol, Villas-Boas aurait donc finalement changé d’avis par rapport à son avenir. Soutenu par les supporters, les joueurs et Zubizarreta, qui le pousse à rester à Marseille, l’ancien entraîneur de Porto pourrait donc poursuivre sa mission à l’OM, avec la Ligue des Champions au Vélodrome en ligne de mire. Une nouvelle donne qui n’enchante pas trop Bertrand Latour…

« Ça peut compliquer les choses et fragiliser l’entraîneur »

« Villas-Boas qui reste à l’OM sans prolonger, une bonne nouvelle ? Non ! C’est difficile de garder un manager contre sa volonté… Et si Villas-Boas est amené à rester à Marseille sans prolonger, on serait alors dans une forme de statu-quo. Au final, ça n’aboutirait pas à un réchauffement du climat entre la direction et le coach. Car si Villas-Boas décide quand même de rester, ce sera pour différentes raisons. Très vite la vie marseillaise va être polluée par l’avenir de Villas-Boas : ‘Il va prolonger, pas prolonger, où est-ce qu’il va aller ?’. En plus, il y a un certain nombre de joueurs qui seront en fin de contrat en 2021… Je pense que ça peut compliquer les choses et fragiliser l’entraîneur. Même si je trouve que c’est un bon coach, j’ai peur que ce ne soit pas une très bonne solution… », a lancé le chroniqueur de L’Équipe du Soir, qui sait que Villas-Boas et Eyraud auront bien du mal à recoller les morceaux après cet énorme bras de fer, au cours duquel AVB a quand même refusé un pont d’or de Newcastle pour l’amour de l’OM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer