La Chaîne L'Equipe

OM : Walcott, Ben Arfa… Encore une comparaison flatteuse pour Radonjic

Doucement mais sûrement, Nemanja Radonjic est en train de faire son trou au sein de l’attaque de l’Olympique de Marseille. Ce qui n’étonne pas les connaisseurs.

Pendant un an et demi, l’international serbe a laissé un goût amer dans la bouche des supporters du club phocéen. Mais en l’espace de deux semaines, le joueur de 23 ans a renversé la tendance. Inconstant et trop individualiste, Radonjic a mis ses prestations médiocres de côté pour inscrire deux jolis buts face à Toulouse (2-0) et Brest (2-1), ses deux premiers sous le maillot de l’OM. Arrivé en provenance de l’Étoile Rouge de Belgrade contre une indemnité de transfert de 14 millions d’euros, l’attaquant explosif répond enfin aux attentes placées en lui. De quoi faire le bonheur de Thomas Benedet.

Radonjic, un mélange de Walcott et de Ben Arfa

« On a travaillé sur Radonjic avec la cellule vidéo. Il nous a tout de suite tapés dans l’œil. Ce mec fait des choses que peu de joueurs sont capables de faire : une vitesse folle avec le ballon et ces appels croisés dans le dos de la défense, un peu à la façon de Theo Walcott. Le genre de déplacements que seuls des joueurs expérimentés produisent. C’est un artiste, un peu comme Ben Arfa : il a de la folie en lui », a avoué, dans les colonnes de L’Equipe, l’ancien analyste vidéo de l’OM, qui ne regrette donc pas d’avoir signalé Radonjic à Andoni Zubizarreta après le Mondial 2018. Proche de Caleta-Car et de Strootman, Radonjic, qui ne parle toujours pas le français, va maintenant devoir confirmer pour continuer à se mettre le Vélodrome dans la poche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer