La Chaîne L'Equipe

PSG : Dembélé le « bon coup d’un soir », Emilie Ros a osé

Pour compenser le départ d’Angel Di Maria, qui ne sera pas conservé à la fin de son contrat cet été, le Paris Saint-Germain espère recruter Ousmane Dembélé, bientôt libre lui aussi. C’est pourtant une très mauvaise idée selon la journaliste Emilie Ros, persuadée que la relation entre le club francilien et le Barcelonais ne durerait pas.

Le Paris Saint-Germain ne compte pas changer sa politique de recrutement. L’été dernier, le club de la capitale s’était jeté sur les bonnes affaires sur le marché. Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos, Georginio Wijnaldum, Lionel Messi… Tous étaient arrivés libres chez le vice-champion de France en titre. Résultat, au vu de leurs performances, on ne peut pas dire que le Paris Saint-Germain ait réussi son mercato. Il n’empêche que les dirigeants s’apprêtent à conserver la même stratégie.

Les Parisiens aimeraient en effet récupérer Paul Pogba, bientôt libre après sa fin de contrat à Manchester United, ainsi que l’ailier du FC Barcelone Ousmane Dembélé, dans la même situation. Cette deuxième piste est pourtant vouée à l’échec d’après la journaliste Emilie Ros qui a osé une métaphore particulière pour dissuader le Paris Saint-Germain. « Je n’ai rien contre Ousmane Dembélé, a d’abord précisé la chroniqueuse de la chaîne L’Equipe. C’est juste que là, pour le Paris Saint-Germain, est-ce que j’ai envie d’avoir des noms de joueurs ? Ce n’est pas ça que j’attends en fait. »

« Je vais prendre une mauvaise métaphore mais… »

« C’est plutôt un projet, une vision, a réclamé la journaliste. Ils ont déjà les joueurs à la rigueur, ils n’ont pas su quoi en faire. Aujourd’hui, ce que l’on devrait attendre du Paris Saint-Germain, c’est une vision. Pardon, je vais prendre une mauvaise métaphore, mais le Paris Saint-Germain doit arrêter un peu les “bons coups d’un soir” en disant “Oh Ousmane Dembélé, c’est bon il est dispo”. Non ! Visons un mariage de raison et on vit sur l’avenir en fait. » En tout cas, le FC Barcelone prend du plaisir match après match avec l’ailier français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page