La Chaîne L'Equipe

PSG : Des joueurs plus soudés que jamais ? Damien Degorre sent l’arnaque

Le Paris Saint-Germain n’a plus que quelques jours devant lui pour préparer son match de Ligue des champions face à l’Atalanta Bergame. Le club de la capitale sera attendu au tournant.

Le Paris Saint-Germain le sait, il sera surtout jugé sur son parcours en Ligue des champions. Pourtant, avec l’arrêt dû à la crise sanitaire actuelle, les joueurs de Thomas Tuchel ne sont pas encore à leur rythme de croisière. Le club de la capitale sort d’ailleurs de deux rencontres poussives face à Saint-Etienne et Lyon, respectivement en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. Le 12 août prochain, le PSG sera opposé à l’Atalanta en quarts de finale de la Ligue des champions. Les Franciliens sont plus déterminés que jamais, en atteste leur cohésion forte aussi bien sur qu’en dehors des terrains. Marco Verratti parlait récemment d’un pacte passé ente les joueurs. Mais pour Damien Degorre, ce n’est que de la façade.

“Moi ce que je me demande, c’est de savoir si ce qu’ils nous montrent est profond ou superficiel”

Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le journaliste s’est montré clair sur le sujet. “Je pense que c’est plus de la communication. On ne va pas parler de clans, mais il y a toujours des groupes. Et c’est normal. Et il ne faut pas grand-chose pour déstabiliser les egos, pour faire bouger les équilibres. J’attends de voir. Je ne demande que ça. J’espère qu’un club français, et pourquoi pas le PSG, lève la Ligue des champions. Mais je ne crois pas à cette harmonie de façade au PSG. Avant le match à Dortmund, on ne parlait pas de pacte, d’harmonie… S’il y a eu une bascule c’est au moment de l’anniversaire d’Icardi, Di Maria et Cavani et la capacité qu’a eu Leonardo à fédérer le vestiaire contre lui. Le lendemain, au camp des Loges, il pourrit les joueurs. Et là, les mecs se sont tous rebellés contre Leonardo. Je ne sais pas s’il l’a fait à dessein. En tout cas, il est assez stratège pour ça. Il a senti que le vestiaire était dans un équilibre instable. Leonardo a senti qu’il fallait faire quelque chose quitte à ce que ce soit fédérer contre lui. C’est un des moments charnière de la saison du PSG. Je ne vois pas de dynamique particulière. Le PSG a toujours gagné avant les grands rendez-vous européens. Moi ce que je me demande, c’est de savoir si ce qu’ils nous montrent est profond ou superficiel. Est-ce que c’est lié à la séquence Leonardo ou il y a un vrai groupe ? Sur les deux finales, je n’ai pas ce sentiment. Et puis je rappelle que pour le quart de finale, le PSG s’est affaibli depuis Dortmund en perdant Cavani, Meunier et Di Maria qui sera suspendu. Et n’es pas sûr d’avoir Mbappé”, a notamment indiqué Damien Degorre, qui ne veut pas s’enflammer pour le PSG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page