La Chaîne L'Equipe

PSG : Dominique Sévérac dénonce un club « fake »

Dans un débat sur les réelles ambitions du Paris Saint-Germain, Dominique Sévérac a évoqué l’absence d’identité du club francilien. Le journaliste considère que le vice-champion de France en titre n’a aucune fondation à cause du projet de son propriétaire.

Si le Collectif Ultras Paris se manifeste depuis quelques semaines, ce n’est pas seulement à cause de l’élimination dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Le groupe de supporters ne reconnaît plus le Paris Saint-Germain, dont certaines décisions ne passent pas auprès des fans. Les fidèles du Parc des Princes regrettent par exemple les choix réalisés sur le marché des transferts, ou le design de certains maillots sans tenir compte des couleurs historiques du club.

On peut penser que Dominique Sévérac n’est pas loin de partager l’avis du CUP, le journaliste ayant accusé le Qatar d’avoir privé le Paris Saint-Germain de son identité. « Quand on dit qu’il manque une culture sportive au Paris Saint-Germain, que le projet marketing passe devant le projet sportif, ça veut dire qu’il n’y a pas de poids de l’histoire, que c’est un club un peu “fake”, qui est basé sur le marketing et le commercial, a critiqué le chroniqueur de la chaîne L’Equipe. Où sont les fondations depuis 10 ans, depuis que le Qatar est là ? Où sont les fondations puisqu’ils ont fait “reset” sur le passé ? »

« Canal+, Michel Denisot… Ils ont tout balayé. Ils ont reconstruit un club, mais il est “fake”. Sur quoi l’ont-ils basé ? Sur de la vente de maillots, a répondu le journaliste du quotidien Le Parisien. Pourquoi ont-ils pris Lionel Messi, Sergio Ramos, Georginio Wijnaldum, Gianluigi Donnarumma ? Il y avait déjà des gardiens, il y en avait des bons, il y avait Keylor Navas. Ce n’est pas pour dire qu’il est mauvais. C’est juste qu’ils veulent vendre des maillots, avoir encore plus… » Niveau marketing, le Paris Saint-Germain a au moins atteint ses objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page