La Chaîne L'Equipe

PSG : Dominique Sévérac prêt à déchirer le contrat de Ramos

Encore et toujours absent du groupe de Mauricio Pochettino pour affronter le RB Leipzig en Ligue des Champions mercredi, Sergio Ramos commence à devenir un sacré flop au PSG…

Arrivé en provenance du Real Madrid l’été dernier, le défenseur central n’a toujours pas porté le maillot du PSG en match officiel. À l’infirmerie depuis le début de la saison à cause de problèmes aux mollets et aux genoux, le joueur de 35 ans n’est toujours pas opérationnel. Selon le dernier communiqué médical du PSG, « Sergio Ramos continue son entraînement individuel sur le terrain et retrouvera le groupe dans les prochains jours ». Un optimisme de façade au PSG, puisque selon Le Parisien, la direction du club de la capitale songerait déjà à résilier le contrat de l’Espagnol.

Giovanni Castaldi : « Il faut accepter de faire des erreurs… »

Ce qui ne serait pas une hérésie, d’après les dires de Giovanni Castaldi. « Ramos est arrivé libre de tout contrat à Paris. Donc le PSG n’a pas investi une somme colossale sur lui. Il y a juste la prime à la signature et le salaire. En plus, Paris a pris ses précautions avec un contrat d’un an, plus une saison en option. Effectivement, il y avait peut-être un doute. Ils ont voulu prendre ce pari pour apporter de l’expérience à la défense du PSG. Mais si Paris se rend compte que Ramos n’est plus adapté au haut niveau, ils seront peut-être intelligents en résiliant le contrat. Car parfois, il faut accepter de faire des erreurs… », a lancé le chroniqueur de L’Equipe du Soir, suivi par Dominique Sévérac.

Dominique Sévérac : « Si Paris doit payer, les dirigeants payeront… »

« Ramos a passé une visite médicale, il a négocié avec le Real pour resigner. À l’époque, personne ne savait qu’il ne pourrait peut-être plus jamais jouer au football… Si ses mollets ne lui permettent plus d’être un joueur de haut niveau, le PSG ne pourra rien faire d’autre que de résilier son contrat. Ce serait intelligent, pas hallucinant. Il ne faut pas s’entêter si jamais il y a eu une erreur. Les indemnités de départ ? C’est autre chose, si Paris doit payer, les dirigeants payeront… », a lancé le journaliste du Parisien, qui sait que le PSG devra mettre la main à la poche pour se défaire de Ramos. Ce qui pourrait coûter cher, vu que les indemnités de départ son calculées en fonction du salaire du joueur, et sachant que Ramos touche 10 millions d’euros net par an, la note risquerait d’être salée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page