La Chaîne L'Equipe

PSG : Marquinhos out, elle mise sur les 4 Fantastiques

Dans un peu moins d’un mois, le Paris Saint-Germain retrouvera sa très chère Ligue des Champions avec un huitième de finale contre le Borussia Dortmund.

Un an après le cuisant échec contre Manchester United, le club de la capitale n’aura plus le droit à l’erreur sur la scène européenne. Sauf que pour le match aller au Signal Iduna Park, le PSG devra sûrement faire sans Marquinhos, l’un des cadres de son effectif. Blessé à Reims cette semaine en demi de Coupe de la Ligue (3-0), le défenseur central souffre d’une « lésion du biceps fémoral de la cuisse droite ». L’international brésilien sera donc absent pendant trois semaines. S’il ne devrait pas être forfait pour le match de Dortmund, Marqui ne sera pas en pleine possession de ses moyens. Ce qui signifie donc que Tuchel le mettra probablement sur le banc des remplaçants. Pas de quoi remettre en cause le 4-4-2 offensif du PSG, d’après les dires de Mélisande Gomez.

« Je ne pense pas que ça remette en cause le 4-2-4 »

« Dans le 4-2-4, l’avantage, c’est les quatre fantastiques. Ils vont poser des soucis aux adversaires. Quatre joueurs de cette qualité, ça fait peur. Effectivement, il va falloir travailler l’animation défensive. Avec que deux milieux, l’association idéale, c’était Marquinhos avec Verratti. Donc sans Marqui, à voir… Mais je ne pense pas que ça remette en cause le 4-2-4, car Tuchel continue de plancher sur ce système tactique. Dans son esprit, il va jouer comme ça contre Dortmund. Les prochaines semaines, l’enjeu, ce sera de trouver qui va jouer avec Verratti au milieu de terrain. Ça peut être Kouassi, Gueye… Mais il faudra de la taille dans l’entrejeu. Le PSG doit aussi penser aux coups de pied arrêtés défensifs, car avec un joueur comme Haaland en face, ça peut faire mal. Avec l’absence de Marquinhos, c’est un nouveau problème », a constaté, dans L’Equipe du Soir, la journaliste, qui espère que Tuchel n’aura pas d’autres soucis avec les blessures d’ici au 18 février prochain, sous peine d’avoir de nouveaux maux de tête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer