La Chaîne L'Equipe

PSG : Même blessé, Mbappé doit jouer face à l’Atalanta

Le 12 août prochain, le Paris Saint-Germain jouera son match le plus important de ces quatre dernières années en quarts de finale de la Ligue des Champions contre l’Atalanta Bergame.

Sorti vainqueur de son duel avec le Borussia Dortmund juste avant la crise sanitaire du Covid-19, le club de la capitale va retrouver sa place dans le Top 8 européen dans quelques jours. Pour lancer son tournoi final à Lisbonne, le PSG devra défier l’Atalanta Bergame. Troisième de Série A, le club italien est néophyte en C1. Mais pour sa première participation à la Ligue des Champions, la formation de Gian Piero Gasperini fait très fort avec une place en quarts de finale. Malgré une forme déclinante, l’Atalanta va revenir à 100 % et jouera sans pression face au favori parisien le 12 août prochain. Un statut que le PSG a bien du mal à endosser, surtout que l’équipe de Thomas Tuchel ne sera pas au complet, avec la suspension de Di Maria et l’incertitude autour de Kylian Mbappé. Blessé à la cheville droite, le champion du monde sera peut-être disponible pour ce grand rendez-vous européen. Sa présence est même devenue indispensable pour Dave Appadoo.

« Il faut prendre le risque de faire jouer Mbappé »

« En temps normal, quand il y a des incertitudes au niveau des blessures, on peut se dire que le PSG est suffisamment armé pour se passer de Mbappé au moins au coup d’envoi contre une équipe comme l’Atalanta. Sauf que ce que j’ai vu sur les deux finales me fait dire que cette équipe n’est pas prête… Certes, Neymar monte en puissance. Contre l’OL, Verratti a été bon. On avait des doutes sur lui par rapport à sa reprise. Mais globalement, cette équipe est loin du compte collectivement. Athlétiquement, cette équipe n’est pas opérationnelle non plus. Les latéraux ont du mal à se projeter. Il y a des absences, c’est compliqué. Le milieu ne me donne pas du tout confiance, hormis Verratti. Icardi reste une énigme, on se pose de plus en plus de questions sur lui. Di Maria ne sera pas là. Sarabia n’a pas les mêmes garanties quand même. Donc pour moi, il faut prendre le risque de faire jouer Mbappé contre Bergame. Car avec Mbappé, ça fait des différences. Quand il est là, l’adversaire a de la crainte et doit adapter son dispositif. Aucune équipe ne peut mettre son bloc défensif au niveau de la ligne médiane avec Mbappé sur le terrain », a détaillé le chroniqueur de L’Équipe d’Estelle, qui pense donc que le PSG va devoir titulariser Mbappé, même s’il est à 80 %. Tout cela pour éviter la sortie de route européenne qui ferait une nouvelle fois tâche dans le projet qatari du PSG…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page