La Chaîne L'Equipe

PSG : Messi, Neymar, Mbappé… Damien Degorre doute de Pochettino

Pour sa première sortie officielle face à Bruges en Ligue des Champions cette semaine (1-1), le trio Messi – Neymar – Mbappé n’a pas vraiment répondu aux énormes attentes…

Durant tout l’été, les supporters du club de la capitale française ont rêvé d’une attaque composée de Neymar, Mbappé et Messi, la nouvelle star du PSG. Si ce trio a failli ne jamais voir le jour à cause des velléités de départ du champion du monde, la MNM va finalement être alignée toute cette saison. Mais du côté de Bruges mercredi dernier, le Brésilien, l’Argentin et le Français n’ont pas fait d’étincelles, leur équipe n’ayant même pas réussi à gagner chez le champion de Belgique. Depuis ce départ raté, beaucoup de suiveurs se disent que le PSG ne pourra pas réussir de grandes choses avec trois stars qui ne défendent pas. 

Un avis pas du tout partagé par Antoine Kombouaré. « Est-ce que c’est trop compliqué d’aligner Messi, Neymar et Mbappé ensemble ? Je ne pense pas. C’est même un atout. Sur le plan défensif, vous avez sept joueurs derrière eux et un gardien de but. Si à huit, on ne peut pas défendre… Les défenseurs et les milieux à côté sont tous internationaux, non ? Ça me fait toujours rire quand j’entends parler d’équilibre. On a l’impression que les trois de devant ne défendent pas du tout », a lancé l’entraîneur de Nantes en conférence de presse.

« Une équipe ne peut pas défendre à huit, et attaquer à trois »

Ce discours-là, Damien Degorre a quand même du mal à l’entendre. « Je ne suis pas d’accord avec Kombouaré. Une équipe ne peut pas défendre à huit, et attaquer à trois. Ce n’est pas la nature de ce PSG. Paris n’a pas pris Hakimi et Nuno Mendes pour les mettre derrière. Ce sont des joueurs qui vont attaquer et libérer des espaces, donc il faudra compenser. Oui, c’est formidable de jouer avec Messi, Neymar et Mbappé. Évidemment que c’est une chance, évidemment que tous les entraîneurs ont envie de jouer avec ces trois joueurs-là. Mais ça suppose qu’au moins l’un des trois fasse, de temps en temps, à tour de rôle, un effort avec un repli défensif. Et contre Bruges, ce n’est pas arrivé… La Ligue des Champions est la preuve de tout, pas la L1. En tout cas, la gestion des stars, c’est l’une des inconnues dans la méthodologie de Pochettino… », a expliqué, dans L’Equipe du Soir, le journaliste, qui a hâte de voir comment le coach argentin va pouvoir faire progresser son équipe en vue du choc contre Manchester City à la fin du mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page