La Chaîne L'Equipe

PSG : Pochettino à la ramasse depuis un an, Karim Bennani n’en peut plus

Le PSG a connu une grosse désillusion en prenant la porte ce lundi soir face à l’OGC Nice dans un match qui ne marquera pas les annales.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le PSG ne prépare pas au mieux son huitième de finale de Ligue des Champions face au Real Madrid qui aura lieu dans 14 petits jours. En plus d’un jeu loin d’être attrayant, les Parisiens n’ont pas pu faire mieux qu’un nul 0-0 devant leur public face à l’OGC Nice. Et avec un dernier tir au but raté par Xavi Simons, Paris s’arrête donc au stade des huitièmes de finale. Le tout désormais sera de voir comment les Rouge et Bleu réagiront devant cette nouvelle déconvenue. 

Karim Bennani se paye Mauricio Pochettino

Et forcément, avec ce nouvel échec, on cherche bien évidemment des coupables. Pour ce qui est du PSG, le fauteur de troubles est tout trouvé en la personne de Mauricio Pochettino. C’est simple, depuis son intronisation en janvier 2021, on a beaucoup de mal à observer la patte du technicien argentin sur son groupe. Un constat que fait également Karim Bennani sur le plateau du Late Football Club. Le journaliste ne voit rien avancer dans le bon sens pour le PSG sous la houlette de son entraîneur.

« Je répète ça depuis un an dès que je le peux, depuis son arrivée, je ne vois pas la patte Pochettino. Je n’ai jamais vu un schéma tactique différent ou une invention de Mauricio Pochettino. Bon, contre Nice, c’était la coupe, il a fait tourner son effectif, mais il n’y a pas de proposition. Quand tu vois tous les gros clubs en coupe quand ils font tourner, il y a toujours quelque chose qui est proposé. Si Mauro n’est pas bon, c’est aussi la faute de Pochettino. Si tu le fais jouer, tu dois le mettre aussi dans les bonnes conditions. À l’inter, Icardi n’était pas un joueur de profondeur. Même à l’image de ses conférences de presse, c’est un entraîneur d’une platitude absolue. Je regarde les matches du PSG, mais je m’endors et dans 14 jours il y a le Real Madrid… », a expliqué, excédé, un Karim Bennani qui n’en peut apparemment plus d’un coach qu’il juge à la ramasse totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page