La Chaîne L'Equipe

PSG : Pour Pierre Maturana, Abramovitch a donné une leçon au Qatar

Sur le point de quitter Chelsea, le propriétaire Roman Abramovitch a sûrement rempli tous ses objectifs. Le journaliste Pierre Maturana salue la gestion du milliardaire russe, plus efficace que celle des Qataris au Paris Saint-Germain.

En raison de ses liens avec le président de la Russie Vladimir Poutine, Roman Abramovitch s’est vite retrouvé sous pression en Angleterre. A tel point que le propriétaire de Chelsea a officiellement décidé de vendre. C’est donc l’occasion de dresser un bilan du dirigeant arrivé en 2003, et dont les gros investissement ont permis aux Blues de remporter des titres prestigieux. Une gestion applaudie par le journaliste Pierre Maturana, qui constate que le Russe a mieux bâti son projet que les Qataris au Paris Saint-Germain.

« C’est un président assez discret, a noté le chroniqueur de la chaîne L’Equipe. C’est vrai qu’on l’avait vu heureux la saison dernière après sa victoire en Ligue des Champions avec Thomas Tuchel. Ça faisait longtemps qu’on ne l’avait pas vu. Il se montre assez peu. Mais l’air de rien, c’est une sacrée page du football européen. Ce qu’il a fait à Chelsea, c’est le rêve de n’importe quel propriétaire qui arrive aujourd’hui dans le foot. C’est le rêve de Manchester City, c’est le rêve du Paris Saint-Germain, c’est formidable ce qu’il a fait. Il va partir avec un palmarès complètement dingue ! Il y a deux Ligues des Champions, une palanquée de titres… »

« Les mêmes critiques que le Paris Saint-Germain au départ ? Pas tout à fait. Il n’a pas recruté les joueurs aux mêmes tarifs. Il a gagné des titres assez vite, et c’est plus compliqué de gagner des titres en Premier League qu’en Ligue 1. Et il a assez vite joué des demi-finales de Ligue des Champions donc ça s’est construit assez intelligemment dans le cadre anglais. C’est quand même assez compliqué d’arriver dans un championnat aussi historique. C’est plus compliqué à faire en Angleterre », a comparé le journaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page