La Chaîne L'Equipe

PSG : Ramos retombe, Bouabdellah Tahri n’est pas inquiet

Auteur d’un très joli match contre l’ASSE le week-end dernier, Sergio Ramos est déjà de retour à l’infirmerie du côté du Paris Saint-Germain…

Débarqué au sein du club de la capitale française lors du dernier mercato estival, Sergio Ramos ne répond pas encore aux grandes attentes des supporters parisiens. Il faut dire que le défenseur central, qui devait stabiliser la défense du PSG aux côtés de Marquinhos, n’a pour l’instant joué qu’un seul match, à Saint-Etienne dimanche dernier (3-1). Et ce n’est donc pas cette semaine qu’il enchaînera, puisqu’après avoir déclaré forfait contre Nice mercredi, Ramos ne sera pas non plus du déplacement à Lens ce samedi soir. Victime d’une « fatigue musculaire suite à la reprise en compétition », il « reprendra l’entraînement avec le groupe dimanche ». Un nouveau contre-temps qui n’inquiète pas vraiment Bouabdellah Tahri.

« On ne peut pas occulter le potentiel et le talent de Ramos »

« Ramos n’est pas condamné à jouer les intermittents au PSG. J’ai regardé son match contre Saint-Etienne. Alors effectivement, au début, il était sur la retenue, mais il faut aussi penser d’où revient ce joueur, à 35 ans. Il n’avait plus joué depuis la demi-finale de Ligue des Champions du Real Madrid contre Chelsea en mai dernier. Il a eu plusieurs blessures, des rechutes, des péripéties dans sa préparation… C’est un joueur qui a un certain passif avec les blessures, certes. Mais on ne peut pas occulter le potentiel et le talent de Ramos. Malgré son âge, il est revenu, il a rejoué 90 minutes. Sous réserve qu’il n’ait pas rechuté encore une fois, je pense que quand il retrouvera, petit à petit, son niveau, il va forcément avoir un rôle important sur et en dehors du terrain dans cet effectif du PSG. Mais il devra prendre son temps pour revenir. Il faudra aussi que le staff gère parfaitement son retour à la compétition », a expliqué le chroniqueur de L’Equipe du Soir, qui pense que Ramos sera au rendez-vous quand le PSG aura besoin de lui, c’est-à-dire en début d’année 2022 lors de la phase finale de la C1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page