La Chaîne L'Equipe

TV : N’écoutez pas Aulas, la LFP doit s’entendre avec Mediapro

Inquiet à cause du non-paiement de Mediapro, Jean-Michel Aulas a mis la pression sur le diffuseur en incitant la LFP à rompre leur contrat. Mais pour Etienne Moatti, cette idée n’est pas la bonne et ne correspond pas à l’opinion du président de l’Olympique Lyonnais.

La Ligue de Football Professionnel se retrouve dans une situation particulièrement délicate. Face à son principal diffuseur Mediapro qui refuse de payer le deuxième versement des droits TV, et qui exige de renégocier l’accord, l’instance reste pour le moment fermée à la discussion. Une position applaudie par Jean-Michel Aulas qui incite la LFP à rompre la collaboration avec le groupe espagnol en cas de non-paiement. Un coup de pression auquel Etienne Moatti ne croit pas, lui qui estime qu’une rupture du bail serait la pire des solutions.

Le coup de bluff d’Aulas

« Une rupture de contrat si Mediapro ne paye pas ? Ce n’est pas aussi simple que ça, a prévenu le journaliste sur La Chaîne L’Equipe. Si ça veut dire qu’à partir du moment où ils n’ont pas payé, leur contrat s’arrête, ils n’ont plus rien à payer et le contrat n’existe plus, Mediapro serait ravi parce que c’est exactement ce qu’ils cherchent. Ce serait dramatique pour les clubs parce qu’il faudrait refaire un appel d’offres et ce n’est plus un milliard d’euros qu’on aurait, ce serait 500 ou 600 millions d’euros et ce serait la faillite pour les clubs. »

« Donc il faut essayer de trouver une solution intermédiaire, ça sera compliqué mais il va falloir trouver une solution plus intelligente. Jean-Michel Aulas ? Je ne crois pas qu’il pense ça. Quand il fait une interview, il ne dit pas forcément ce qu’il pense. Il est comme tout le monde, il veut que les Chinois payent », a assuré Etienne Moatti, conscient que le football français sera perdant dans tous les cas.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page