Le Parisien

PSG : Luis Fernandez sort les dossiers sur Leonardo, ça clashe

En répondant aux questions des supporters du Paris Saint-Germain, Leonardo pensait bien faire. Mais au final, il s’est pris une vague de critiques…

Mardi, alors que le club de la capitale vit quelques jours au calme pendant la trêve internationale de novembre, le directeur sportif du PSG a répondu aux interrogations des suiveurs sur les réseaux sociaux. S’il a confirmé Thomas Tuchel dans son poste d’entraîneur tout en avouant une avancée dans le dossier des prolongations de Neymar, Mbappé ou Di Maria, Leonardo a aussi fait une petite bourde. En disant que Marseille est plus une ville de foot que Paris en France, le dirigeant brésilien s’est attiré les foudres des supporters. Tout simplement parce qu’il a bafoué l’histoire du PSG. Ce que Luis Fernandez n’accepte pas.

« Qu’il ne s’occupe pas du passé, mais qu’il s’occupe du présent ! »

« Quand j’entends Leonardo, ça me révolte, je ne suis pas d’accord. Je ne partage pas du tout son opinion. Je ne souhaite qu’une seule chose, c’est que Nasser, lui remette les idées en place. C’est vrai que quand il est passé par le PSG, il est resté dix ans (ironie). C’est bien ça, non ? Rai, lui, il a aimé le club. Même Ricardo, même Valdo. Eux, ils ne sont pas venus au club pour faire une année, flamber et partir ailleurs. Eux, ils ont aimé le PSG. Et ça on ne peut pas leur enlever à ces Brésiliens-là. Lui, il est parti au bout d’un an. Alors quand on parle de culture, il faut savoir ce qu’on dit. Qu’il ne s’occupe pas du passé, mais qu’il s’occupe du présent ! Il veut le contrôle de la formation et on voit ce que ça donne, hein, avec tous les jeunes qui sont partis. J’ai aussi entendu dire qu’il avait mis un docteur italien dans le staff. Quand je vois aujourd’hui le nombre de joueurs blessés, je me pose des questions. Enfin si, comme je l’ai entendu, c’est lui qui a octroyé la semaine de vacances après la finale de Ligue des Champions, ça ne va pas. Ce n’est pas à lui de donner des semaines de repos aux joueurs. C’est à l’entraîneur », a lancé, sur Le Parisien, l’ancien joueur et entraîneur du PSG, qui sait que Paris vibre aussi pour le foot, comme cela a été le cas en août dernier lors du Final 8 de la Ligue des Champions…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page