Le Parisien

PSG : Pas de pitié pour Cavani, le business d’abord

Au mercato, le PSG doit désormais laisser Edinson Cavani partir, et ne pas se montrer exigent. Mickaël Madar dit pourquoi.

C’est la grande question qui va agiter le PSG dans les prochains jours, jusqu’à la fin du marché des transferts. Le club de la capitale va-t-il laisser filer Edinson Cavani, courtisé principalement par l’Atlético de Madrid ? Cela semble bien parti, sachant que les deux clubs discutent depuis plusieurs jours, et surtout que l’Uruguayen est motivé pour aller chercher du temps de jeu ailleurs. Mais que se passera-t-il si Mauro Icardi, qui donne satisfaction pour l’heure, se blesse et laisse derrière lui un énorme vide ? Absolument rien répond Mickaël Madar, pour qui Cavani n’a aucune chance d’en profiter de toute façon avec Thomas Tuchel. Autant que l’ancien napolitain parte donc. 

« Pour lui, le mieux, c’est de partir maintenant. Paris a presque deux équipes et demie, la possibilité de faire tourner, et Cavani est un des rares à ne pas faire partie des rotations.  En Ligue des champions, même en cas de blessure d’un autre attaquant, il sera remplaçant. Ce serait dommage de le laisser sur le banc alors qu’on lui offre la possibilité de s’exprimer dans un grand club. Ce n’est pas la plus belle manière de se séparer de ce joueur exceptionnel qui a toujours fait du bon boulot. Mais le foot est comme ça, le business ne laisse pas de place aux sentiments. Il faut le laisser partir, même gratuitement, pour services rendus », a demandé l’ancien attaquant du PSG dans les colonnes du Parisien

Bouton retour en haut de la page
Fermer