Ligue 1

ASM : Loïc Tanzi cherche la solution à l’énigme Volland

Performant la saison dernière, Kevin Volland n’a plus du tout le même rendement avec l’AS Monaco. L’attaquant allemand déçoit à chaque rencontre, à l’image de son match d’Europa League contre le PSV Eindhoven (2-1) jeudi.

Si l’AS Monaco n’est plus la machine de la saison dernière, c’est en grande partie à cause de certaines individualités. Plusieurs joueurs importants sont presque méconnaissables depuis le début de la saison. A commencer par le milieu Youssouf Fofana, qui ne forme plus la redoutable paire avec Aurélien Tchouaméni dans l’entrejeu. Ou par Kevin Volland, en grande difficulté à la pointe de l’attaque. Dernier exemple jeudi contre le PSV Eindhoven (2-1), un match d’Europa League durant lequel l’avant-centre monégasque n’a pas été dangereux. Son état de forme n’a pas échappé à Loïc Tanzi, qui cherche à comprendre les raisons de sa mauvaise période.

Volland, c’est quoi le problème ?

« Il se passe quoi avec Kevin Volland ? Quelqu’un a une explication sur son niveau actuellement ? Il doit forcément se passer quelque chose qu’on ignore », a imaginé le journaliste de RMC sur Twitter. Parmi les pistes potentielles, il faut reconnaître que l’ancien joueur du Bayer Leverkusen n’a plus la même condition physique. Son volume de course et son activité semblaient plus importants la saison dernière, lorsqu’il formait un duo complémentaire avec Wissam Ben Yedder ou Stevan Jovetic, dont le départ peut aussi expliquer sa méforme.

« Il aurait besoin d’être poussé, confiait récemment une source de l’AS Monaco au journal L’Equipe. L’an dernier, Kevin et Wissam étaient concurrencés, ils savaient qu’ils n’avaient pas le droit de se relâcher car Jovetic était là. Maintenant, ce n’est pas du tout pareil avec Boadu. » S’agirait-il d’un problème de concurrence ? Si cette théorie se confirme en interne, le club de la Principauté pourrait envisager le recrutement d’un attaquant cet hiver. Ce qui ne ferait pas les affaires de Kevin Volland.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page