Le respect de votre vie privée est notre priorité

Nos partenaires et nous-mêmes utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic.Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.

Advertisement
Categories: Ligue 1

Covid-19 : Des dérogations pour avoir plus de public, c’est un grand oui

Comme la semaine dernière avec la Coupe de France, la finale de la Coupe de la Ligue entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais se jouera devant 5 000 personnes ce vendredi.

Pour la deuxième fois en l’espace d’une semaine, le Stade de France sonnera bien vide. Puisque l’enceinte de Saint-Denis, et ses 80 000 places, ne tournera qu’à 6,25 % de sa capacité. La faute à la pandémie de coronavirus, qui a complètement bouleversé les habitudes humaines, et notamment lors des évènements sportifs. Et le retour à la normale n’est pas pour tout de suite, vu que la limite de 5 000 personnes reste pour l’instant en vigueur en France. Une annonce faite par le Ministère des Sports mardi : « Au regard du contexte sanitaire actuel qui indique une augmentation de la circulation du coronavirus sur le territoire, le gouvernement a pris la décision de maintenir la jauge à 5 000 personnes maximum dans une enceinte sportive jusqu’au 31 août ». Mais dès le 15 août, des dérogations pourront être accordées aux préfets : « Des dérogations, sous condition de mise en oeuvre rigoureuse de protocoles sanitaires d’accueil et d’accès des publics, seront délivrées par manifestation se tenant dans un même lieu, sous la responsabilité du même organisateur ». Une nouvelle pleine de bon sens, selon Grégory Schneider.

Advertisement

« C’est presque du bon sens cette décision »

« Le gouvernement décalque dans les stades une directive qui dit : pas de rassemblements à plus de 5 000 personnes. Mais si vous avez une jauge à 5 000 au Stade Océane du Havre ou au Stade de France, ça n’a rien à voir. Vous pouvez très bien avoir 20 000 personnes au Stade de France autrement plus safe que 5 000 personnes au Stade Robert Diochon de Quevilly. Rien que sur la contenance des stades, je trouve intéressant de pouvoir moduler les choses, avant même de parler que les régions sont plus ou moins impactées. En plus, c’est le préfet qui décide, donc il est indépendant du pouvoir politique. C’est presque du bon sens cette décision », a lancé, dans L’Equipe du Soir, le journaliste de Libération, qui sait que les clubs pourront potentiellement accueillir du public en plus grand nombre à la reprise de la Ligue 1 en août prochain.

Advertisement

Article récent

PL : Thiago Silva en perdition à Chelsea, Laure Boulleau est étonnée

Passé du Paris Saint-Germain à Chelsea durant l’intersaison, Thiago Silva a connu des débuts très compliqués en Premier League… Thiago…

6 minutes ago

OM : Marseille ne joue pas, Villas-Boas se fait taper sur les doigts

Après quelques mauvais résultats en Ligue 1, André Villas-Boas commence à avoir les oreilles qui sifflent du côté de l’Olympique…

1 heure ago

Mercato : Ruffier est dépressif, Mickaël Landreau l’enterre

Toujours indésirable du côté de l’AS Saint-Etienne, Stéphane Ruffier n’a plus que huit jours pour trouver un nouveau club en…

2 heures ago

WTF : Bosetti se paye Payet, il demande à Leonardo de le recruter

Depuis quelques semaines maintenant, Dimitri Payet fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Les supporters du Paris Saint-Germain ne…

3 heures ago

PSG : Mbappé futur Ballon d’Or, il est interdit d’en douter

Le Paris Saint-Germain se déplace à Reims ce dimanche soir en Ligue 1. Les champions de France devraient évoluer avec…

4 heures ago

OM : Pierre Ménès s’inquiète pour ce Marseille sans vie

Samedi soir, l’Olympique de Marseille a encore fait du sur-place face à Metz dans le cadre de la cinquième journée…

5 heures ago