Ligue 1PresseVincent Duluc

L1 : La Ligue 1 est à la rue, Vincent Duluc présente ses excuses

Avec la très mauvaise saison de l’AS Monaco, qui n’est toujours pas sauvée, et celle de l’Olympique de Marseille qui n’a pas ébloui grand monde, la Ligue 1 a laissé en route deux des plus gros clubs du championnat de France. Deuxième la saison passée, le club monégasque a tout simplement dégringolé pour se retrouver à jouer le maintien dans les ultimes journées. Un scénario que personne n’aurait imaginé il y a encore de cela quelques semaines. Journaliste à L’Équipe, Vincent Duluc avait pourtant prévu cet été un groupe de 4-5 équipes avec l’ASM et l’OM qui tirerait la Ligue 1 vers le haut. Force est de constater qu’il avait tord et il a tenu à s’excuser avec un brin d’ironie.

« On voulait parler d’un grand four. »

« Nous n’avons pas oublié nos promptitudes, l’été dernier, à annoncer l’avènement durable d’un Big Four. Le lecteur aura rectifié de lui-même, et qu’il nous pardonne cette coquille malencontreuse : on voulait parler d’un grand four, qui a englouti l’OM et Monaco, écrit le journaliste. Étranglé financièrement, on ne sait pas où va l’OM. L’OL, lui, va vendre deux ou trois joueurs pour 100M€ et a une vraie chance de revenir en Ligue des champions. En attendant, les cadors établis, supposés ou dégradés de la Ligue 1, ont des leçons à retenir de la semaine européenne. Il y a cette manière de placer l’équipe au centre du projet et l’effort pour l’autre au cœur du jeu, » a déclaré le journaliste dans les colonnes du quotidien sportif qui voit dans les succès de Liverpool et de Tottenham une excellente manière de construire une identité qui fait cruellement défaut à bon nombre d’équipes françaises.

Bouton retour en haut de la page
Fermer