Ligue 1RMC

L1 : Ludovic Obraniak demande une chose aux coachs français

Depuis le licenciement de Claude Puel à Leicester, plus aucun entraîneur français n’officie dans les quatre grands championnats européens.

Jusqu’à la saison dernière, Arsène Wenger était souvent l’arbre qui cache la forêt, vu qu’il a dirigé Arsenal pendant plus de vingt ans. Mais cette fois-ci, la nouvelle est tombée comme un couperet pour le football français. Déjà que la mode n’est plus au coach français en Ligue 1, le prochain choix de Bordeaux l’attestant, vu que le Portugais Paulo Sousa devrait débarquer pour remplacer Ricardo, les clubs étrangers boudent également nos représentants sur les bancs. Ce qui n’étonne même pas Ludovic Obraniak.

La langue, le problème numéro un

« L’un des problèmes majeurs des entraîneurs français, c’est la barrière de la langue. Si vous êtes jeune entraîneur, apprenez au moins l’anglais ! Aujourd’hui, dans les clubs européens, il y a des groupes avec des Argentins, des Portugais, des Allemands… Dans les quatre championnats majeurs, tu peux te retrouver au niveau de l’anglais. C’est la langue universelle. Le poids du mot est très important dans les messages à donner. Quand tu utilises un traducteur, ou que tu as du mal avec la langue, ça laisse la place à des interprétations… Il faut une évolution dans ce sens en France », a expliqué, dans l’After Foot, le consultant de RMC, qui parle aussi d’un manque de réseau et d’une frilosité tactique pour expliquer cette crise au sein du coaching à la française.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page