Ligue 1OLOMPSGRMC

L1 : PSG, OM, OL… Ludovic Obraniak défonce les dirigeants

L’équipe qui réalise le meilleur parcours en Ligue 1 cette saison, c’est clairement le Lille OSC.

Deuxième du championnat, avec six points d’avance sur l’OL et une meilleure différence de buts à deux journées de la fin, le club nordiste est assuré d’être le dauphin du PSG. Une sacrée performance pour Lille, qui n’est pas passé loin d’une relégation en 2018. Mais grâce à une direction sportive solide, avec Lopez au poste de président, Campos au recrutement et Galtier sur le banc, le LOSC a parfaitement su renverser la tendance. Ce qui devrait donner des idées aux autres clubs français de L1, selon Ludovic Obraniak.

« Il y a une certaine lâcheté »

« Si on analyse les situations des deux Olympiques et du PSG ces dernières semaines, il y a quelque chose d’assez flagrant qui saute aux yeux, c’est ‘où sont les dirigeants ?’. Quel est leur rôle ? C’est de se pavaner dans les loges ? De faire que des RP ? Faire juste le chouette truc du recrutement ? Et jamais mettre les mains dans le cambouis quand ça chauffe un peu ? Je suis un peu perturbé par rapport à ça. Il y a une certaine lâcheté à envoyer à chaque fois l’entraîneur au front. Il a déjà un boulot colossal à gérer. Il passe sa journée à chercher à améliorer son équipe. Et en plus, il doit gérer les problèmes extra-sportifs du club… Je pense notamment à Tuchel, qui doit régler les problèmes Le Graët, Neymar… », a lâché, dans l’After Foot, le consultant de RMC, pour qui les dirigeants des grands clubs français ont échoué dans les grandes largeurs en refusant de jouer le rôle de tampon.

Bouton retour en haut de la page
Fermer