La Chaîne L'EquipeLigue 1

L1 : Riolo, Ménès en top consultants, Luis Fernandez se marre bien

Figure importante du paysage des consultants de football dans les médias, Luis Fernandez est passé sans problème de la radio à la télé ces dernières années.

S’il a mis le clignotant sur RMC, il anime désormais les émissions autours de la Ligue 1 sur bein Sports, et avoue être bien content de parler de l’ensemble du championnat en donnant la parole aux acteurs, sans forcément se focaliser sur les gros clubs.« Je veux défendre notre style, différent, où on parle de toute la Ligue 1 ! Je dis toujours à Florian Genton (le présentateur) : ‘N’oublie jamais le supporter de Guingamp, celui de Dijon, d’Angers…’ Je veux qu’ils sachent qu’on pense à eux. C’est mon football, le populaire ! Par ailleurs, on n’est pas censé tout savoir. Moi, je l’assume. J’ai l’impression que certains en font un fonds de commerce : ils savent tout et donnent des leçons. Le buzz, c’est la facilité », a prévenu l’ancien membre du carré magique dans un entretien à L’Equipe. Le buzz, et l’enchainement a été ensuite rapidement trouvé avec les consultants qui ont l’habitude de clasher, comme Ménès, Riolo et Dugarry. Pas vraiment la tasse de thé de l’ancien joueur du PSG et du Racing.

Dugarry ok, pas Ménès ni Riolo

« Ces personnages sont différents. Duga, il est champion du monde, lui. Des éditorialistes comme Ménès ou Riolo, je les vois autrement. Quand je les écoute, je me dis : ‘Dis donc, ils en savent des choses…’ Il y a peu, j’entendais qu’on se moquait de (Kostas) Mitroglou… Je n’aime pas ça. L’essentiel, ce sont les images, les rencontres, discuter avec les acteurs. C’est la passion avant tout, pas la méchanceté ou la tendance du moment. Quitte à ce qu’il y ait moins d’écho », a fait comprendre Luis Fernandez, tout de même dépité qu’on parle assez peu de son émission « Dimanche Ligue 1 », et beaucoup plus des petites piques envoyées par les consultants vedettes du PAF.

toto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page