Ligue 1

L1 : Yohan Micoud peste contre les mesures du gouvernement

Après une réunion avec les représentants du football français ce jeudi, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures. Ces premières décisions font le bonheur de la Ligue de Football Professionnel. En revanche, le consultant Johan Micoud les juge insuffisantes.

Le jet de bouteille sur le Marseillais Dimitri Payet a bien servi de déclic. Après les nombreux incidents constatés cette saison, dont le dernier lors de l’Olympico arrêté à Lyon, le gouvernement a pris les choses en main. Des réunions ont été organisées avec les représentants du football français pour proposer des solutions. Ainsi, après une rencontre ce jeudi, les pouvoirs publics ont annoncé de nouvelles mesures comme le délais maximum de 30 minutes pour prendre une décision après l’interruption d’un match, la prochaine interdiction de bouteilles en plastique dans les stades, ou l’arrêt définitif et systématique d’une partie si un projectile blesse un joueur ou un arbitre.

De nouvelles règles dont Vincent Labrune s’est immédiatement réjoui auprès du Figaro. « Nous avions interpellé les pouvoirs publics depuis août sur la nécessité qu’ils nous viennent en aide sur les sujets de sécurité. Nous ne pouvons qu’être satisfaits de leur réponse et de leur volonté d’impulser une dynamique globale dans le combat général contre les violences dans les stades », a réagi le président de la LFP, qui tient à ce que « toutes les parties, à commencer par les clubs, les mettent en œuvre avec force, célérité et conviction. »

« (…) Nous allons mettre en place début 2022, un barème de sanctions plus lisibles, mais d’ores et déjà il va de soi que tous les matchs ne seront pas systématiquement rejoués, a prévenu le dirigeant. Plusieurs cas de figure seront donc envisagés. » Mais ces mesures ne font pas l’unanimité. De son côté, Yohan Micoud en attendait plus. « C’est déjà un premier pas mais ce n’est pas assez ! Donc si le jet de projectile passe à côté du joueur ou de l’arbitre, le match continue… Messieurs, vous pouvez continuer de canarder les acteurs mais sans les toucher… Décision mitigée comme d’habitude », a regretté le consultant de la chaîne L’Equipe sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page