Ligue 1

LOSC : Grégory Schneider défend Ben Arfa, ça passe mal

Le LOSC a annoncé ce mercredi la signature d’Hatem Ben Arfa dans son équipe. Le joueur de 34 ans est un pari qui en a surpris plus d’un parmi les fans et observateurs.

Covid oblige, les clubs d’Europe sont bien souvent obligés de faire avec les moyens du bord pour se renforcer ou dégraisser leur équipe. Alors que Yusuf Yazici a rejoint le CSKA Moscou en prêt, Hatem Ben Arfa a lui compensé le départ du Turc en Russie. L’ancien joueur de l’Olympique de Marseille tentera d’apporter sa pierre à l’édifice dans une équipe qui remonte la pente depuis quelques semaines et qui disputera un huitième de finale de Ligue des champions face à Chelsea très prochainement. Le pari Ben Arfa fait en tout cas beaucoup parler les fans et les observateurs. Pour Grégory Schneider, l’arrivée du Français ne viendra pas perturber l’équilibre de l’équipe de Jocelyn Gourvennec.

Grégory Schneider ravit pour Ben Arfa et le LOSC

Sur son compte Twitter, le journaliste a en effet donné son avis sur cette arrivée surprise dans le Nord de la France. “Hatem Ben Arfa au LOSC, c’est zéro risque : 15 à 30 minutes par match en vue, arrivée libre, une équipe qui tourne sans lui, contrat indexé (on l’imagine) sur les performances et un joueur qui se sait tirer sa dernière salve. Quand un joueur signe dans un club, il faut contextualiser. Pour faire quoi ? Avec qui autour ? Avec quelle place dans la hiérarchie du poste ? Titulaire ou en sortie de banc ? A quel moment de sa carrière ? Et là, tu comprends qu’Hatem Ben Arfa au LOSC, c’est tranquille”, a notamment indiqué Grégory Schneider, impatient de voir les premiers pas du joueur de 34 ans avec le LOSC.

Sauf que la suite, les internautes ont répondu en masse au journaliste. On pouvait notamment voir comme commentaires :

  • “En plus il ne s’embrouille jamais avec personne. Dans tous les clubs où il passe”
  • “Sans vouloir être oiseau de mauvais augure, passage discret à Bordeaux, suffisant cependant pour y mettre le “souk”. Regardez l’état des Girondins”
  • “Ben Arfa, c’était à 17 ans la promesse d’un très grand joueur, au PSG avec une prise de poids de 8 kg à son retour de vacances, un crash. Le foot de haut niveau à 34 ans passés, ce n’est pas s’appuyer sur la nostalgie d’avoir été, c’est avoir l’hygiène et le corps d’un athlète”
  • “Zero risque mais zero gain aussi… Faut vraiment avoir aune imagination pour le signer surtout”

A noter que le premier match de Ben Arfa avec Lille pourrait être contre l’un de ses anciens clubs, le Paris Saint-Germain, le 6 février prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page