Ligue 1

LOSC : Walid Acherchour s’interroge sur la cote de Ben Arfa

Libre depuis l’été dernier, Hatem Ben Arfa s’est engagé avec le LOSC jusqu’à la fin de la saison. Une opportunité inespérée selon le journaliste Walid Acherchour, bluffé par la popularité du milieu offensif sur le marché des transferts.

Revoilà Hatem Ben Arfa. Sans club depuis l’été dernier, après la fin de son contrat à Bordeaux, le milieu offensif de 34 ans avait visiblement du mal à trouver une nouvelle équipe. Et ce n’est pas la première fois que l’ancien Lyonnais traverse une telle période d’inactivité. Autant dire que l’on ne s’attendait pas à le voir rebondir à Lille. Preuve que Hatem Ben Arfa garde une certaine cote sur le marché des transferts. Un mystère que Walid Acherchour aimerait comprendre.

« Ben Arfa reste un personnage de notre football. Il reste quelqu’un qui par moments peut nous apporter du sourire sur le terrain, a reconnu le journaliste du Winamax FC. Maintenant, les derniers passages de Ben Arfa n’ont pas été fructueux. La première impression que j’ai quand j’apprends l’annonce de l’intérêt d’Olivier Létang pour Ben Arfa, c’est que je me dis qu’avec sa trajectoire, avec son inactivité qui est quand même assez importante depuis un bon bout de temps, il arrive toujours à attirer des clubs. Moi je trouve ça quand même assez fascinant. »

« On peut penser ce qu’on veut du joueur, de sa fiabilité… Il y a plein de choses à dire sur ses derniers passages, que ce soit à Rennes, Valladolid ou à Bordeaux. Mais ma première impression, c’est ça : “Purée ! Ben Arfa attire encore, les gens croient en lui.” Je ne sais pas si c’est du domaine du fantasme mais il y a cette volonté de le relancer, s’est étonné le spécialiste. Il ne faut pas oublier qu’il a eu pas mal d’opportunités assez exotiques l’été dernier comme Galatasaray, où il a décidé de ne pas aller, pour aujourd’hui aller à Lille. » Apparemment, le néo-Lillois s’attendait à recevoir une meilleure offre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page